Point Info Famille - Corrèze

Personnes handicapées

<< Retour
Vous ou l’un de vos proches êtes en situation de handicap

Vous souffrez d’une maladie ou d’un handicap qui entrave de manière permanente votre autonomie. Vous pouvez faire reconnaître cette incapacité permanente par la CDAPH (Commission des Droits et de l’autonomie des Personnes Handicapées) qui vous attribuera un taux de handicap, qui peut ouvrir droit à une reconnaissance de travailleur handicapé ou à l’attribution d’une carte de priorité pour personne handicapée. Toutefois, si votre taux est supérieur à 80% vous pouvez bénéficier d’une carte d’invalidité.

Votre handicap peut entraver votre capacité à travailler et des dispositifs de compensations financières ont été mis en place.

Si vous exerciez une activité professionnelle au moment où votre incapacité a été reconnue, vous pouvez être bénéficiaire d’ une pension d’invalidité dont le montant est personnalisé. Elle bénéficie d’un régime fiscal et social spécifique. Pour l’ouverture de vos droits, vous devez en faire la demande auprès de votre organisme de sécurité sociale.

Si vous avez été victime d’un accident du travail, une rente ou une indemnité en capital vous est attribuée. Le montant de l’indemnité en capital, [calcul de la rente qui peut faire l’objet de révisions et leurs modalités de versements sont liés à différents critères et évalués au cas par cas. Toutefois, en cas de décès de la personne accidentée, une rente peut être versée aux ayants droits, ou faire l’objet d’un rachat ou d’une conversion partielle au profit du conjoint survivant. Par ailleurs, pour les personnes victimes de l’amiante il existe un droit à préretraite.

Si vous ne pouvez bénéficier de ces dispositifs et que votre taux d’incapacité est compris entre 50 et 79% ou égal à 80% et plus, il faut effectuer une demande d’allocation d’adulte handicapé (AAH) auprès de la CDAPH. Toutefois pour son attribution, sont pris en compte, plusieurs critères. Son montant est défini par décret et dans certaines conditions cette allocation peut être majorée par trois autres types d’aides (non cumulables entre elles). Le complément de ressources, la Majoration pour la vie autonome (en remplacement du complément d’allocation aux adultes handicapées), et la prestation de compensation.

Certains types de handicaps peuvent vous fragiliser et rendre particulièrement difficile vos démarches administratives ou votre gestion financière. Vous pouvez alors vous adresser au juge des tutelles du Tribunal d’Instance qui décidera s’il y a lieu de vous faire bénéficier d’une mesure de protection des personnes, comme la sauvegarde de justice, la curatelle, la tutelle des majeurs, des mineurs ou aux prestations sociales.

Pour toutes précisions et la conduite de vos démarches vous devez vous adresser à la MDPH de votre département (Maison Départementale des Personnes Handicapées.)

<< Retour