Point Info Famille de l’Allier

Partenaires

UDAF 03


ADIL 03


Croix Rouge Française


Conseil Départemental d’Accès au Droit


Mutualité Sociale Agricole Auvergne


Point Info Famille


ADEF


DDCSPP de l’Allier


Caisse d’Allocations Familiales de l’Allier


Retraite

<< Retour
Vous travaillez dans le secteur privé et souhaitez préparer votre départ à la retraite

Si vous avez travaillé dans le secteur privé, même peu de temps, vous avez ouvert des droits à la retraite dans le régime général.

Si vous avez travaillé sous différents statuts (salarié du régime général, salarié agricole, indépendant, profession libérale…), vous avez nécessairement cotisé auprès de différentes caisses de retraite. Dans ce cas, vous percevrez une pension provenant de chacune d’elles.

Pour organiser au mieux votre retraite, faites le point sur votre situation et renseignez-vous : relevé de situation individuelle, estimation du montant de pension…

A quel moment pourrez-vous partir ?

Vous pouvez partir à la retraite à partir d’un âge minimum qui varie en fonction de différents critères.

Cet âge peut être anticipé pour différentes raisons, telles que : une situation de handicap, une carrière longue ou encore liée à la pénibilité du travail exercé.

Une majoration est prévue aux parents pour naissance, adoption et éducation d’un enfant.

Une fois l’âge légal atteint, vous pouvez également choisir de continuer de travailler à temps partiel et prétendre à une retraite progressive.
Vous pouvez également décider sous certaines conditions de cumuler une pension retraite avec une activité professionnelle.

Combien toucherez-vous ?

Lors de votre départ, vous avez droit au bénéfice d’une pension de retraite au titre du ou des régimes obligatoires auprès desquels vous avez cotisé. En tant que salarié du secteur privé, vous êtes obligatoirement affilié à une caisse de retraite complémentaire : AGIRC et ARRCO pour les salariés cadres, ARRCO pour les non-cadres.

Si votre carrière est incomplète vous pourrez avancer l’âge de votre départ et améliorer le calcul de vos droits en rachetant des trimestres.

Pour prétendre à une pension à taux plein vous devez remplir certaines conditions.
La loi prévoit un montant minimum de ressources à tout retraité, de même qu’il n’est pas possible que le montant de votre pension de retraite dépasse 50% du plafond de la sécurité sociale.

De plus, certaines situations permettent d’ouvrir droit à une majoration de pension.

Le montant de cette pension est calculé en fonction de divers éléments dont la durée d’assurance c’est-à-dire l’ensemble des trimestres permettant d’acquérir des droits à pension de retraite du régime général de la Sécurité Sociale.

Si vous ne justifiez pas de la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier du taux plein, le taux de la pension est réduit par un coefficient de minoration, déterminé en fonction du nombre de trimestres manquant pour bénéficier du taux plein.

<< Retour