Lancement des Etats généraux de l’enfance : l’UNAF intégrera 3 des 5 ateliers mis en place

22/02/2010

Le Président de l’UNAF, François Fondard, accompagné de François Edouard, administrateur et Guillemette Leneveu, Directrice générale, a assisté au lancement, par Nadine Morano, des Etats généraux de l’Enfance, qui se sont déroulés au Ministère, le mardi 16 février 2010. Sophie Maggiani, Chargée de mission, les accompagnait.

Outre l’UNAF, étaient réunis entre autres au ministère pour ce lancement, des représentants de la Cnaf, de l’Unicef, d’autres associations, des parlementaires, acteurs auxquels la ministre a rendu hommage.

Dans son discours, la Ministre a fait part de sa volonté d’accompagner l’aide à la parentalité en annonçant une augmentation de 15,5% du budget des REAAP. Elle a par ailleurs insisté sur la nécessité que soient faites des propositions concrètes pour la mise en place du fonds de protection de l’enfance. Rappelons que l’UNAF, l’UNASEA et l’UNICEF avaient demandé conjointement la mise à disposition urgente de ce fonds. Lire en rappel

Les États généraux font suite à la volonté du Président de la République, exprimée à l’occasion du 20ème anniversaire de la convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) en novembre dernier, de réfléchir et proposer un plan d’action quant aux moyens de renforcer la protection de l’enfance fragilisée. Ils se réuniront jusqu’en avril prochain, date à laquelle ils remettront leur rapport au Chef de l’Etat. D’ici là, cinq ateliers d’environ une vingtaine de personnes ont été constitués. L’UNAF sera représentée dans les ateliers 3, 4 et 5. Notons que François Edouard, administrateur UNAF et président du département sociologie - psychologie - droit de la Famille sera co-rapporteur de l’atelier "Prévention et soutien à la parentalité" .

- Atelier 1 : Améliorer la transmission d’informations relatives aux enfants en danger ou en risque de danger entre les acteurs de la protection de l’enfance ;
- Atelier 2 : Bien positionner le travail social ;
- Atelier 3 : Prévention et soutien à la parentalité ;
- Atelier 4 : Prise en compte des situations de précarité ;
- Atelier 5 : La prévention des risques liés à la pratique des jeux dangereux.

A la tribune, aux côtés de Nadine Morano, se sont exprimés tour à tour M. Rufo, pédopsychiatre et J. Hintzy, Président de l’UNICEF France.

- Marcel Rufo a tenu à faire un discours volontairement optimiste sur les progrès des familles aujourd’hui, plus particulièrement sur les jeunes pères. Dans le même temps, le pédopsychiatre affirmait que les adolescents vont mieux, même si paradoxalement, on repère plus facilement ceux qui vont mal. Les jeunes et leurs parents, sont de plus en plus nombreux aujourd’hui à choisir de consulter un spécialiste de manière spontanée, ce qui n’était pas le cas de la génération précédente.

- Quant à J. Hintzy, président de l’Unicef France, il a rappelé sa volonté de voir appliquée la Convention Internationale des Droits de l’Enfance (CIDE) dans les pays industrialisés. Selon lui, ces Etats généraux de l’enfance sont une belle occasion de faire avancer les droits de chaque enfant dans notre pays en mettant l’intérêt de l’enfant au cœur des réflexions. Il a fait part de son souhait de voir appliquée la loi du 5 mars 2007, de manière homogène et équitable sur l’ensemble de notre territoire.

Retrouvez toutes les interviews réalisées à l’occasion du lancement des Etats généraux.

Site à consulter

Haut de page