Matinée d’échanges

"Le service civique volontaire : un projet pour les jeunes"

22/02/2010

L’UNAF, représentée par Rémy Guilleux, président du pôle Education et Patricia Humann, Coordonnatrice, était présente, le 16 février dernier, à la matinée d’échanges sur "Le service civique volontaire : un projet pour les jeunes", organisée à l’initiative du Haut commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, au théâtre du rond point des champs Elysées.

Rappelons que sur ce sujet, l’UNAF avait effectué un sondage réalisé auprès des jeunes à l’occasion du Salon de l’Education en novembre dernier. Les résultats révèlent qu’un grand nombre d’entre-eux, sont favorables à ce type d’engagement ; pour d’autres, il convient de mieux les informer sur les missions offertes et les modalités de participation. Télécharger les résultats du sondage.

Martin Hirsch a présenté son projet devant de nombreuses personnalités telles que Simone Veil, ancien ministre d’Etat, Stéphane Hessel, ambassadeur de France, Pierre Boute, Volontaire à l’Arche, Nahïla Abdelli, Volontaire à Solidarité Sida, et Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix (vidéo), qui ont chacun témoigné sur les valeurs de l’engagement.

Luc Ferry, président du Conseil d’analyse de la Société a animé le débat sur le thème "En quoi le Service Civique répond-il aux besoins d’engagement ?"

Au cours des échanges, la question de l’aspect obligatoire ou volontaire du service civique a été abordée. Les porteurs du projet ont clairement exprimé qu’il n’est pas envisageable d’imposer à un jeune une action à but "civique" car sa motivation spontanée est réellement nécessaire pour la réussite de sa mission, sinon les personnes aidées bénéficiaires risquent d’en pâtir.

Rappelons que le service civique volontaire n’est pas une initiative nouvelle : Unis-Cité propose aux jeunes depuis quelques années, des missions de ce type. Il s’agit aujourd’hui d’encadrer cette initiative dans une loi qui a pour objectif de la généraliser et de permettre à 10% d’une classe d’age de faire leur service civique.

Le service civique proposera une indemnité de 440 € aux jeunes (payée par l’Etat) et de 100 € (payée par l’association), sachant que l’État apporte aussi une aide à l’association (sans précision pour l’instant du montant).

Toutes les informations précises et les offres de missions sont disponibles sur le site internet : www.service-civique.gouv.fr

Enfin, il a été regretté que les demandes d’agréments soient stoppées depuis 6 mois et ne soient toujours pas possibles.

Échéancier  : La proposition de loi sera examinée en seconde lecture par le Sénat, le 25 février prochain. Si elle est définitivement adoptée, le dispositif entrera en vigueur dans les semaines qui suivront.

Qu’est-ce que le service civique ? : "Le service civique permettra à toute personne, et particulièrement les jeunes, de s’engager dans des missions d’intérêt général qui pourront se dérouler en France ou dans des pays étrangers. Ce type d’action sera pleinement reconnu dans les cursus d’enseignement secondaire et universitaire et dans le cadre de la validation des acquis de l’expérience (VAE)."

Programme complet de la matinée


PDF - 81 ko



PDF - 236.9 ko


Haut de page