Inclusion sociale

L’UNAF présente au lancement de l’année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

26/02/2010

Illustration article

L’UNAF, représentée par Marie-Claude Petit, vice-présidente, a participé le 18 février 2010, au lancement, par Martin Hirsch, de la journée d’ouverture de l’année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, à la Maison internationale de la Cité universitaire de Paris.
Agnès Brousse, chargée de mission, était également présente.

Parmi les personnalités, citons Laszlo Andor, le tout nouveau Commissaire européen pour l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, Pervenche Bérès, eurodéputée responsable de la Commission Emploi et Affaires sociales, et Fintan Farrell, directeur du réseau européen de lutte contre la pauvreté (EAPN).

C’est lors de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE), que le choix du thème général 2010 "Lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale" a été arrêté. L’ensemble des acteurs devront axer leurs travaux sur :
- le renforcement des partenariats territoriaux entre l’ensemble des acteurs ;
- l’amélioration des parcours d’insertion ;
- le développement de l’accès aux droits et de la citoyenneté active.

Le Haut Commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, Martin Hirsch, a exprimé, dès l’ouverture, le souhait que cette année soit celle qui permette de réduire la pauvreté au niveau européen (estimé à 80 millions de personnes en Europe), grâce à l’implication de la société civile auprès des politiques.

Benoist Apparu, secrétaire d’Etat chargé du Logement et de l’Urbanisme a souligné la forte mobilisation des associations dans ce programme : Rappelons que le projet de l’UNAF "Mutualisation et évaluation du dispositif Famille-gouvernante" a été retenu par le ministère parmi plus de 600 projets participant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sous toutes ses formes. Lire en rappel.

Mme Nicole Prudhomme, membre du Comité Économique et Social Européen
est intervenue sur l’emploi en Europe. Elle s’est prononcée en faveur du développement d’une politique familiale et globale dans les états membres.

Différents aspects ont été évoqués au cours des échanges : l’évolution de l’approche européenne vis à vis du "sans abrisme", les pauvretés intergénérationnelles et leurs liens avec les politiques familiales, le développement de la pauvreté infantile en Europe, les précarités énergétiques, l’affirmation de la dimension sociale de la pauvreté et la place importante de la relation à l’argent et de l’éducation budgétaire.

Monsieur François Soulage, ambassadeur de l’année européenne 2010 a conclu cette journée en mettant en avant sa volonté de faire de la lutte contre la pauvreté l’une des priorités nationale et européenne, qui permettrait de davantage mobiliser l’opinion publique.

Site à consulter

Haut de page