Mise en place du Comité National du Développement durable et du Grenelle Environnement (CNDDGE)

31/05/2010

Le Comité national du Développement durable et du Grenelle Environnement (CNDDGE) a été officiellement mis en place par le Ministre d’ État, Jean-Louis Borloo, le vendredi 21 mai 2010, à l’Hôtel de Roquelaure.

Outre les cinq « collèges » déjà associés à tous les travaux du Grenelle Environnement (Parlement, Collectivités territoriales, syndicats d’employeurs et salariés, associations de défense de l’environnement plus des personnalités associées telles que l’UNAF et la CLCV), plusieurs acteurs de la société civile ont été rajoutés : l’UNIOPSS, la FNARS, le CNAJEP, le CCFD et les assemblées consulaires. Soit au total 39 membres titulaires (dont 6 femmes).

Le Ministre a rappelé que ce Comité devait suivre la mutation engagée par le Grenelle en se réunissant au minimum 4 fois par an pour faire le point sur ces évolutions et faire de nouvelles propositions si besoin. Il a souligné également qu’il n’y avait pas eu d’opposition de légitimité entre le Parlement et la « Gouvernance à 5 » instituée par le Grenelle, puisque les parlementaires avaient déjà voté près de 450 articles de loi en deux ans et demi avec des actions aussitôt engagées dans le bâtiment, la réduction des émissions de CO2, les énergies renouvelables, la démocratie - le CESE- la biodiversité, etc.

L’UNAF, comme plusieurs intervenants a, au cours de son intervention, salué l’aspect très positif de la démarche Grenelle, même si l’aspect social a été parfois tenu à l’écart au début des travaux. Elle a rappelé les préoccupations principales des familles au niveau :

- du logement, avec la nécessité d’avoir des logements évolutifs tout au long de la vie de la famille,
- de la consommation, avec la notion émergeante de « juste » prix qui n’est plus seulement le prix le plus bas mais aussi celui qui maintient l’emploi et préserve l’environnement dans notre pays,
- de la santé, qui reste la première préoccupation des familles (qualité de l’air, l’eau, sol…),
- des déchets, dont l’élimination pèse de plus en plus sur les budgets familiaux et que nous voudrions voir prévenus le plus en amont.

Par ailleurs, le rapport Stieglitz a évoqué des indicateurs de Développement durable qui tiennent compte des aspects sociaux. L’UNAF souhaite, sur ce sujet, que le travail des bénévoles associatifs, le temps d’éducation des enfants et les soins destinés aux personnes âgées effectués par les familles, soient comptabilités. Compte rendu en ligne

@ : ssitbon@unaf.fr

A lire également, le communiqué de presse du ministère et la composition du comité.

Site à consulter et http://www.enviro2b.com/2010/04/21/grenelle-de-lenvironnement-le-cnddge-succede-au-comite-de-suivi/


PDF - 57.9 ko

Mise_en_place_du_CNDDGE_le_21_mai_2010x.pdf

PDF - 23.6 ko

Liste_membres_CNDDGE_2_.pdf
Haut de page