Les débats au Conseil Économique, Social et Environnemental " : "Les enjeux et les perspectives de la filière équine en France", à l’ordre du jour de la dernière session

14/06/2010

Illustration article

Le Conseil Économique, Social et Environnemental, s’est réuni en assemblée plénière les 8 et 9 juin 2010. A l’ordre du jour de la session, était inscrite la question suivante : "Les enjeux et les perspectives de la filière équine en France", rapporteur M. Jacky Lebrun, au nom de la section de l’agriculture et de l’alimentation.

DÉCLARATION ÉCRITE DU GROUPE DE L’UNAF

Le présent avis a été l’occasion de faire un saut dans le monde du cheval et de suivre le parcours d’une filière aux mille facettes : du poulinage au tourisme équestre en passant par la boucherie chevaline, l’équithérapie ou bien encore le développement durable sans oublier le PMU et les jeux d’argent en ligne.

Par ce passage en revue de toutes les activités et des acteurs de la filière équine, l’avis pointe les mutations en profondeur de ce secteur en valorisant les atouts et en en précisant les enjeux. Le groupe de l’UNAF se retrouve dans la proposition principale d’une meilleure structuration de la filière et son renforcement dans ses dimensions économiques, sociales et environnementales.

Le groupe de l’UNAF porte son attention plus particulièrement sur trois points dans leur proximité avec la défense des intérêts matériels et moraux des familles au cœur de l’action de l’UNAF.

S’agissant, en premier lieu de la proposition appelant à la maîtrise de l’ouverture du secteur des courses, l’UNAF, lors de l’examen au Parlement de la récente loi sur le sujet, a exprimé son opposition à la libéralisation, sans frein, du jeu d’argent et de paris en ligne.

L’ouverture aujourd’hui du secteur des jeux d’argent en ligne doit être maîtrisée, raisonnable, responsable et garantir les fondamentaux qui président à l’organisation des jeux et des paris en France notamment s’agissant de la protection des populations vulnérables et fragiles et de la lutte contre les phénomènes de dépendance. Les familles sont particulièrement concernées par cette ouverture à la concurrence des jeux d’argent en ligne bien au-delà de la seule question de la protection des mineurs.

Les jeunes adultes et les jeunes familles vont être fortement sollicités ce qui risque d’aggraver leur situation économique.

Dès lors les actions de prévention et les garde-fous mis en place devront aussi expressément intégrer cette dimension budgétaire familiale et ne pas en rester à la lutte contre les pratiques excessives et pathologiques. Deuxième aspect important des propositions du point de vue des familles, l’accompagnement des jeunes dans leur orientation vers les métiers du cheval.

Certes, il n’y a peut-être pas le nombre d’emplois espérés et souhaités mais comme vous le dites parfaitement Monsieur le Rapporteur, compte-tenu de la passion éprouvée par certains jeunes pour le cheval, grâce à ce dernier, ils réapprennent à écrire, lire et compter et ainsi renouent avec une scolarité normale.

Pour le Groupe de l’UNAF, cette approche pragmatique doit être encouragée et déclinée au plus près des besoins et des attentes des jeunes comme de leurs parents notamment concernant les conditions d’hébergement et la vie quotidienne des stagiaires du secteur équin souvent éloignés de leur famille.

Enfin l’avis ouvre des pistes qu’il convient d’approfondir, de conforter : la valorisation du cheval comme support thérapeutique et pédagogique mais aussi par utilisation de sa force motrice pour un développement durable.

Des initiatives existent démontrant le rôle très utile de médiation du cheval dans l’accompagnement de jeunes en difficulté. Il permet à l’enfant ou à l’adolescent de se responsabiliser. Ces initiatives doivent être encouragées, soutenues et développées.

Pour conclure, considéré comme « la plus noble conquête de l’homme », le cheval, de tous les animaux, est celui qui a sans doute marqué l’histoire et les progrès de l’humanité. Un nouvel épisode de cette longue histoire commence avec le cheval et le développement durable.

Le Groupe de l’UNAF a voté le présent avis.

@ : cmenard@unaf.fr

Haut de page