Reconnaissance du droit fondamental à l’eau par les Nations Unies : l’UNAF poursuit ses démarches auprès des Pouvoirs publics pour lutter contre les inégalités territoriales et sociales

30/08/2010

L’ONU vient de reconnaître que l’accès à une eau potable salubre et propre est un droit fondamental, essentiel à la vie, venant ainsi intégrer les autres droits fondamentaux de l’homme. Rappelons que la France, dans la loi sur l’eau et les milieux aquatiques dite LEMA de 2006, dans son article premier, reconnaissait déjà ce droit. L’UNAF entend que ce droit soit réellement effectif pour tous et intervient auprès des Pouvoirs publics pour qu’une loi vienne corriger les inégalités territoriales et sociales constatées. Deux volets, un curatif et un préventif, permettraient de remédier à ces situations d’impayés voir de coupures, préjudiciables aux familles à faible revenu. Une des demandes de l’UNAF porte également sur la mise à disposition, dans toutes les communes, de plus de fontaines d’eau d’accès libre. En savoir plus. @ : ssibton@unaf.fr

Haut de page