communiqué de presse n°29.07.10.10

Retraite et carrière des mères : l’UNAF entendue !

07/10/2010

Depuis plusieurs mois, notamment lors de rencontres à l’Elysée, avec des Ministres et lors d’auditions parlementaires, l’UNAF attire très fortement l’attention des pouvoirs publics et du législateur sur l’injustice qui risquait d’advenir pour les mères de famille si l’âge légal des droits à la retraite sans décote passait pour tous à 67 ans. Subissant des carrières interrompues et morcelées, les mères auraient été massivement obligées d’attendre l’âge de 67 ans pour faire valoir leurs droits, sans décote. Ainsi, sur cette disposition, l’UNAF a demandé pour les mères de famille un moratoire jusqu’en 2020 (voir communiqué de presse du 27 septembre 2010).

L’Elysée annonce ce jour, jeudi 7 octobre, que le Gouvernement présente au Sénat deux amendements au projet de loi portant sur la réforme des retraites. Tous les parents d’enfants handicapés et tous les parents d’enfants de famille nombreuse nés avant 1956 (qui feront donc valoir leurs droits « pleins » en 2020) et qui se sont arrêtés au moins un an dans les trois ans suivant la naissance de l’un de leurs enfants, pourront bénéficier d’une retraite sans décote, à l’âge de 65 ans.

L’UNAF est donc satisfaite de cette annonce d’amendements. Elle a été entendue !

CP-29 -Retraite l’UNAF entendue
PDF - 198.9 ko


Haut de page