Cérémonie de clôture de l’année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, en présence de l’UNAF

06/12/2010

Illustration article

Le 30 novembre 2010, l’UNAF, représentée par Monique Dupuy, administratrice et Hélène Marchal, Chargée de mission, a participé à la journée de clôture de l’année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, en présence de François Soulage, ambassadeur de cet événement pour la France et Président du Secours Catholique et de la Ministre des Solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot.

Pour la France, un bilan a été fait des initiatives les plus remarquables : plusieurs centaines de projets ont été labellisés, 68 ont été financés.

Les intervenants ont souhaité que l’on s’assure aujourd’hui de l’inscription réelle d’une politique de lutte contre la pauvreté au niveau national tout en veillant à la participation des personnes exclues, leur apport étant indispensable pour comprendre les enjeux et apporter des solutions.

Le rôle des associations a été souligné en tant qu’expertes connaissant la réalité de la pauvreté. Cette politique devrait se poursuivre et se renforcer nationalement et localement et se traduire en objectifs en collaboration avec les acteurs sociaux et la société civile.

François Soulage a formulé six demandes à destination des Pouvoirs publics :

- mener une campagne de communication pour changer le regard sur ces personnes en situation d’exclusion,
- favoriser l’accès réel aux droits,
- revaloriser les minima sociaux, afin qu’ils s’adaptent au moins au niveau du seuil de pauvreté,
- définir des parcours d’insertion pour fournir un accompagnement global, avec un référent pour chaque personne dans ce parcours, et éviter une mise en concurrence des associations d’insertion nécessaires à ces parcours,
- instituer une représentation des usagers de ces politiques sociales,
- sortir de l’exclusion financière et développer l’économie sociale et solidaire, à l’intérieur de l’économie de marché classique.

Des réponses et précisions devront être apportées en termes de définitions ( ex : services d’intérêt généraux) et de gouvernance (quelles responsabilités y compris partenariales et territoriales).

Site à consulter

Présentation du film « Joseph l’insoumis » dans le cadre de la clôture de l’Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

@ : hmarchal@unaf.fr

Haut de page