L’UNAF déplore que la mise en œuvre effective du Droit à l’eau pour tous soit reportée, et signe avec d’autres partenaires un communiqué de presse

20/12/2010

A l’issue de la séance parlementaire du 1er décembre 2010, la proposition de Loi Cambon adoptée par l’Assemblée nationale en première lecture prévoit de « produire un rapport dans les six mois » sur les modalités d’une allocation de solidarité pour l’eau envers les familles modestes pour l’inclure dans la loi de finances de 2012. L’UNAF déplore que la mise en œuvre effective du Droit à l’eau pour tous soit reportée et signe, avec d’autres partenaires, un communiqué de presse.

Ce droit est dorénavant conditionné aux résultats d’un rapport sur les modalités de distribution de l’allocation de solidarité eau alors qu’un large consensus au sein du Comité national de l’eau, dont l’UNAF est membre, avait été trouvé pour que ce volet préventif soit adopté "sans plus tarder".

Rappelons que, dans le passé, certaines UDAF ont géré le fonds de solidarité eau et que la position de l’UNAF est de permettre localement aux organismes volontaires et dûment habilités, le soin de gérer cette aide tout en étant compensés des frais occasionnés.

L’UNAF continue de se battre pour le Droit à l’eau, pour tous en demandant actuellement que soient rétablies les fontaines publiques dans toutes les villes et que des jetons de lavage du linge puissent être, par exemple distribués par les CCAS.

Accéder au communiqué de presse commun

@ : ssitbon@unaf.fr


PDF - 332.4 ko

communique_de_presse_obusass__2_.pdf
Haut de page