L’UNAF auditionnée par le Groupe de travail UMP Famille

24/01/2011

François Fondard, Président de l’UNAF, Laurent Clévenot, Secrétaire général et Guillemette Leneveu, Directrice Générale, ont été auditionnés mercredi 19 janvier 2011, par la Députée de la Moselle, Anne Grommerch. Cette dernière est co-rapporteur avec le Député de la Drôme, Hervé Mariton d’un Groupe de travail du Groupe UMP de l’Assemblée nationale, crée en décembre dernier par son Président, Christian Jacob, sur la Famille.

L’audition de l’UNAF par ce groupe de travail a été la deuxième après celle du Président de la CNAF le même jour. Participaient également à l’audition, la Députée de l’Yonne, Marie-Louise Fort et le Député de l’Eure, Jean-Pierre Nicolas.

Pour introduire le sujet, Anne Grommerch a précisé que le groupe de travail avait pour mission de passer en revue le panel des dispositifs à destination des familles pour vérifier ceux qui fonctionnent bien et ceux que l’on souhaite plutôt voir évoluer. La mission devrait rendre ses conclusions dans le courant du mois de juin.

Dans ce cadre, l’UNAF a dressé un panorama grand angle de la politique familiale. Les bons résultats démographiques sortis le jour même dans une étude de l’INSEE avec un taux record de natalité de 2,01 en France ont permis de conforter les résultats d’une politique familiale fondée sur des principes essentiels tels que l’universalité, la pluralité d’intervention entre aides et services. Ainsi, François Fondard a pu rappeler l’importance d’une politique inscrite dans la durée et dans laquelle les familles ont confiance.

Sur le détail des dispositifs, l’UNAF a pointé la question de la scolarisation des enfants à trois ans en lien avec les modes de garde et l’augmentation du nombre de places.

Dans le domaine de la fiscalité, l’UNAF a rappelé son attachement à la non-fiscalisation des allocations familiales et au maintien du quotient familial.

Sur le volet de l’éducation, l’UNAF a mis en avant le système pédagogique innovant des Maisons familiales rurales.

Pour conclure cette audition, la Députée Anne Grommerch a souhaité connaître les domaines primordiaux d’amélioration de la politique familiale.

En réponse, l’accent a été mis sur :

- la question du logement avec une pénurie qui génère un coût exorbitant pour les familles,
- la nécessité de retenir un indice mixte pour la revalorisation de la BMAF (base mensuelle des allocations familiales),
- la prise en compte des grands enfants en terme de prestations avec une prolongation du versement des allocations familiales et l’alignement de la carte familles nombreuses sur l’âge de perception des allocations familiales : dans ce cadre ont été également présentées les positions de l’UNAF sur l’autonomie des jeunes adultes et la prise en charge par les familles.
- les risques de confusion d’un alignement systématique des droits attachés au mariage avec ceux liés au PACS.

@ : cmenard@unaf.fr

Haut de page