Guide

Présentation du Guide "Vers l’emploi mais pas tout seul" réalisé par le collectif Alerte-Partenaires sociaux

28/02/2011

Illustration article

L’UNAF a participé le 10 février dernier, au Conseil économique social et environnemental, au colloque organisé par les associations de lutte contre l’exclusion, les syndicats et employeurs à l’occasion de la sortie du guide « Vers l’emploi mais pas tout seul ». Fruit d’un travail de deux ans du collectif ALERTE-Partenaires sociaux, ce guide, à l’usage de tous les acteurs de l’accompagnement social et professionnels vers et dans l’emploi, a été labellisé en 2010 par le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale au titre des actions menées dans le cadre de l’Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Le colloque, auquel plus de 250 personnes ont assisté, a été introduit par Jean-Paul Delevoye, Président du CESE, qui a insisté sur la nécessité de passer d’une simple gestion administrative de dossiers à un accompagnement réel de la personne.

François Soulage, Ambassadeur de l’année européenne 2010 de lutte contre l’exclusion a pointé l’aspect exemplaire du travail réalisé par l’ensemble des acteurs dans l’élaboration de ce guide, s’inscrivant dans la recherche d’un outil efficace de lutte contre l’exclusion.

Ce guide, à l’usage de tous les acteurs de l’accompagnement social et professionnel vers et dans l’emploi, a plusieurs objectifs :

- Souligner l’utilité de l’accompagnement.
- Améliorer la connaissance et l’offre d’accompagnement pour réussir les parcours d’insertion professionnelle vers et dans l’emploi.
- Donner des repères de bonnes pratiques et des conditions de réussite de l’accompagnement.
- Donner envie à un plus grand nombre d’acteurs de participer au travail d’accompagnement.
- Susciter de nouvelles coopérations entre le monde de l’insertion et le monde de l’entreprise.

François Soulage a rappelé quelles étaient les attentes prioritaires des associations de lutte contre les exclusions : avoir une politique coordonnée sur l’ensemble du territoire, avec un chef de file et la prise en compte des parcours personnalisés.

Les intervenants ont insisté sur la nécessité que les acteurs sociaux s’approprient la démarche initiée par le guide. Une première table ronde a réuni les représentants nationaux des syndicats de salariés et d’employeurs et de l’ensemble des associations de lutte contre les exclusions : l’apport du guide au travail futur des partenaires sociaux, comme des entreprises, a été souligné : en terme de savoir-faire, de rapprochement des acteurs, de clarification sur l’accompagnement pour les bénéficiaires et de travail sur la qualité de l’accompagnement.

La seconde table ronde a invité les représentants usagers à faire connaître leurs ressentis, leurs attentes et motivations vis à vis de l’emploi (lors de la recherche) et de l’accompagnement à celui-ci.

La troisième table ronde a réuni les responsables de pôle Emploi, les associations locales de lutte contre les exclusions et les travailleurs sociaux. Des réponses aux besoins de formation doivent être données (des contrats, sur ce point, sont en cours de négociation).

Les participants au colloque ont demandé que le droit à l’emploi soit effectif, que l’on aide les petites entreprises à embaucher, que les modes d’accueil de la petite enfance aient plus d’amplitudes horaires et ont rappelé le rôle et le travail essentiels menés par les associations de lutte contre l’exclusion.

Accéder au guide

Haut de page