Note de problématique

11/03/2011

Biodiversité et développement

L’homme, élément constitutif de la biodiversité, a un devoir de protection et de prévention, de perte ou d’affaiblissement de celle-ci. Le développement et l’urbanisme doivent intégrer cette préoccupation comme une exigence élémentaire et incontournable.

L’urbanisme consiste en effet à anticiper les évolutions de la société pour organiser le cadre de vie quotidien de l’homme dans sa cité.

L’urbaniste est donc immédiatement confronté à une série de thématiques et aux multiples questions qui s’y rapportent.

Pour l’illustrer, voici quelques-uns des champs d’investigation spécifiques à la métropole marseillaise qui ne peuvent être ignorés :
- Développement et qualité de vie. Comment continuer de développer Marseille tout en améliorant la qualité de vie des Marseillais ?
- Urbanisme et développement durable. À l’heure de l’après Grenelle, quelle peut être la place du développement durable dans la politique d’urbanisme de Marseille ?
- Des exemples concrets. Quels projets urbains sur Marseille sont aujourd’hui les plus représentatifs de ces orientations ?
- Echelle territoriale et développement durable. Marseille, coeur de la métropole, peut-elle, seule, répondre aux enjeux du développement durable ?

Sur la plan national, les projets de développement d’écoquartiers sont au coeur de notre problématique. Basés sur la concertation avec les familles résidentes dès la conception du quartier, ces projets « s’appuient sur les ressources locales, qu’elles soient paysagères, urbaines, humaines ou environnementales ».

Les écoquartiers « doivent être désirés » et « répondre aux attentes du plus grand nombre »...

Haut de page