Lancement de la journée de Lutte contre l’illettrisme dans l’emploi

04/04/2011

Illustration article

L’illettrisme concerne aujourd’hui 8 % des salariés soient 1,8 millions de personnes. La lutte contre l’illettrisme est une priorité du Gouvernement pour remédier à « la souffrance morale des salariés » mais aussi lutter contre le chômage car il touche actuellement 15% des demandeurs d’emploi.
Le mardi 29 mars 2011, le Président de l’UNAF, François Fondard, a assisté au CESE, au lancement par Nadine Morano, ministre de l’apprentissage et de la formation professionnelle, de la première grande journée nationale de lutte contre l’illettrisme dans l’emploi, facteur d’exclusion dans le monde du travail.

L’objectif de cet événement organisé avec l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme) était double :

  • sensibiliser l’ensemble des acteurs économiques et sociaux ;
  • accompagner les entreprises et les organismes de formation dans le repérage et la formation.

A l’occasion du lancement de cette journée, l’ANLCI a ouvert sa plateforme Entreprise dédiée à la thématique "Illettrisme et Travail"  : enjeux des actions de formation de base en entreprise, chiffres clés, conseils pour agir... qui rassemble de nombreux outils réalisés et mis à disposition de tous par l’ANLCI et ses partenaires en direction des salariés, des demandeurs d’emploi, des agents des collectivités..., et propose une mutualisation des bonnes pratiques (et notamment les kits du praticien issus du Forum des Pratiques). Visiter l’espace Entreprise.

Pour la formation tout au long de la vie, un effort financier de 186 millions d’euros sera consacré cette année à ce sujet : 54 millions de l’Etat qui s’ajoutent au 132 millions d’euros du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP).

Site du ministère à consulter

Haut de page