Programme PROGRESS : l’UNAF consultée

29/08/2011

L’UNAF, représentée par Gilles Séraphin, Sous directeur en charge de la Recherche, des Études et des Actions politiques, et Nicolas Revenu, Chargé de mission, a répondu le mercredi 27 juillet à une consultation, menée par le cabinet ECORYS, sur sa participation à la COFACE dans le cadre du programme PROGRESS.

Il s’agit, pour la Commission européenne, qui a commandé cette étude, d’évaluer la façon dont la pauvreté des enfants est prise en compte, en tant que telle, au niveau européen et des États membres et les actions d’inclusion sociale spécifique qui sont engagées pour la combattre.

L’UNAF a ainsi rappelé qu’elle travaillait, en effet, en étroite relation avec la COFACE dont elle est un des membres fondateurs. Elle a perçu les effets bénéfiques du programme européen PROGRESS qui a donné des possibilités nouvelles à la COFACE en lui permettant de se structurer pour une action plus visible et plus efficace.

La prise en charge des intérêts des enfants peut être notamment illustrée par plusieurs dossiers :

- La lutte contre l’obésité dont un des aspects essentiels est la protection des enfants contre ce fléau grâce à une prise de conscience des parents.
- La promotion d’une « norme-enfants » pour que cette dimension ne soit jamais oubliée dans les différents actes de la vie économique et sociale.
- La politique fiscale par la demande d’application d’un taux de TVA réduit sur les objets destinés aux enfants de façon à diminuer l’impact du coût de l’enfant.

L’UNAF a estimé que le lien entre les politiques nationales et européennes se faisait en particulier à l’occasion des élections européennes, sur la base d’un mémorandum élaboré par la COFACE, interrogeant les candidats sur les engagements jugés utiles pour les intérêts des familles.

@ : gseraphin@unaf.fr

Haut de page