Communiqué de presse commun

Aidons les orphelins à sortir du silence !

06/10/2011

Couverture de l’étude FAVEC-UNAF  "La parole aux orphelins"

En France, il y a près de 500 000 orphelins de moins de 21 ans. Souvent ignorés, ils sont régulièrement oubliés des politiques publiques. Ils s’expriment peu, on les écoute peu... La FAVEC et l’UNAF ont donc lancé une grande enquête à laquelle plus d’un millier d’entre eux ont répondu. Cette enquête est riche d’enseignements. Elle démontre que l’événement en soi -la perte d’un ou des parent(s)- tout comme le silence qui l’entoure souvent, auront de profondes répercussions tout au long de la vie de l’orphelin.

Une enquête auprès de 1000 orphelins

Cette enquête a été menée sous la forme d’un questionnaire anonyme, auprès de personnes ayant perdu un parent avant l’âge de 25 ans. 1022 réponses ont été analysées. Si 80% des répondants sont des femmes il n’y a pas, dans les réponses, de différence liée au genre. Au moment de l’enquête, 26 % des répondants avaient entre 16 et 25 ans, 24 % entre 26 et 35 ans, 25% entre 36 et 45 ans, 12 % entre 46 et 55 ans. 75 % des répondants ont perdu leur père, 37% ont perdu leur mère, et plus de 10 % ont perdu leurs deux parents. Pour 49%, le décès du parent a eu lieu en milieu hospitalier, pour 25 % à la maison et pour 26 % ailleurs (voie publique, lieu de travail, en mer, au combat, etc.).

Des ressentis d’une grande violence et surtout un silence trop lourd

Tristesse, colère, angoisse, idée suicidaire… le moment du décès déclenche des sentiments violents. Ce jour reste marqué au fer rouge dans leur vie. Difficultés affectives et relationnelles, difficultés scolaires et professionnelles… les orphelins expriment les conséquences de cet événement sur la vie d’enfant et d’adulte.

Besoin de parler à quelqu’un

Les orphelins interrogés expriment surtout le besoin d’être soutenu psychologiquement et affectivement. Cette étude confirme la nécessité de réfléchir sur un dispositif permettant aux orphelins de s’exprimer, dès le moment du décès de leur(s) parent(s).

Un nécessaire accompagnement des orphelins

Devant les résultats de cette étude, la FAVEC et l’UNAF préconisent des actions concrètes d’accompagnement des orphelins et de leurs parents survivants, car ces orphelins ont besoin d’aide pour reprendre confiance en eux, pour devenir des adultes équilibrés, prêts à prendre leur avenir en main.

L’étude « La parole aux orphelins » est téléchargeable sur les sites de la FAVEC et de l’UNAF

Avec le soutien de :

Elle sera présentée lors du colloque de la fondation OCIRP le 11 octobre inscriptions


Image : Couverture de l’étude FAVEC-UNAF "La parole aux orphelins"
CP Enquête orphelins
PDF - 520.3 ko

CP Enquête orphelins
Enquête orphelins
PDF - 717.1 ko

Enquête orphelins
Haut de page