XVe journée Nationale de l’Hospitalisation à Domicile

19/12/2011

Logo de la XVe journée nationale de l’hospitalisation à domicile

« Associer hospitalisation et domicile est une idée qui suscite encore bien souvent interrogations, perplexité voire réticence. L’objectif de la FNEHAD est de montrer qu’il est possible de concilier la qualité des soins hospitaliers et le confort de sa maison. » Le jeudi 8 février, l’UNAF a participé à la 15e Journée Nationale de l’Hospitalisation à Domicile organisée par la Fédération nationale de l’hospitalisation à domicile (FNEHAD), qui a réuni près de 400 personnes, professionnels de l’Hospitalisation à Domicile (HAD) et institutionnels, autour d’Elisabeth Hubert, présidente. Discours en ligne.

La Présidente de la FNEHAD a ouvert cette journée en déclinant l’ensemble des travaux et des actions menés par la Fédération et en renouvelant son souhait de voir "opérationnellement mieux installée cette offre de soins dans le paysage sanitaire et ainsi lui faire pleinement jouer son rôle de substitut à l’hospitalisation conventionnelle".

La Directrice générale de l’offre de soin (DGOS), Annie Podeur, s’est ensuite exprimée pour assurer la FNEHAD de son soutien. Elle a annoncé la mise en œuvre d’un travail sur la clarification du périmètre de l’HAD et la préparation de référentiels et d’expérimentations ciblées sur des besoins particuliers de prise en charge en HAD, sur notamment les soins de suite et de réadaptation et la prise en charge des enfants.

Retrouvez l’intégralité des interventions d’Elisabeth Hubert et d’Annie Podeur.

Trois tables-rondes se sont succédé, sous la houlette d’Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de l’assistance publique – hôpitaux de Paris, grand témoin des débats, sous le thème commun de l’éthique au cœur des pratiques de l’hospitalisation à domicile, et plus précisément autour d’une réflexion sur la conciliation entre les exigences de l’hospitalisation à domicile et le respect des choix du patient. Sur cette base, trois sous-thèmes étaient discutés :

- répondre aux demandes des patients face à la maladie,
- vivre la maladie d’un proche quand le domicile est transformé en hôpital,
- concilier services aux malades et respect de la réglementation.

L’UNAF, qui a participé à la seconde table-ronde consacrée aux relations entre les professionnels de l’hospitalisation à domicile et l’entourage de la personne soignée, a rappelé trois principes, nécessaires au respect des patients et de leur entourage :

- le contrat thérapeutique, préalable à toute hospitalisation à domicile, doit clairement poser la question de l’entourage ;
- le domicile doit rester le domicile (et ne saurait être entièrement transformé en hôpital) ;
- la voix de la famille doit être écoutée dans le cadre de soins palliatifs.

En clôture de cette matinée, Emmanuel Hirsch a présenté les principes essentiels pour une pratique médicale à l’écoute des patients et de leur entourage. Il a ainsi décliné les principaux textes qui gouvernent à un exercice de qualité de la médecine. Ainsi, l’avis n°101 du Comité consultatif national d’éthique stipule que « l’hôpital est investi d’un devoir d’aide et d’assistance sociale. Sans en être l’aspect le plus visible, cette aide est indispensable à la préservation du lien social dans la cité. »

@ : rtherme@unaf.fr


Image : Logo de la XVe journée nationale de l’hospitalisation à domicile
Haut de page