L’UNAF a participé à la réunion du groupe « partenaires sociaux » issu de la commission Exclusion de l’UNIOPSS

13/02/2012

Logo de l’UNIOPSS

L’UNAF a participé à la réunion du groupe « partenaires sociaux » issu de la commission Exclusion de l’UNIOPSS, le 26 janvier 2012.

Le Président de la Commission Exclusion, André Nutte, a dressé, pour 2011, un bilan relatif aux effectifs des personnes les plus éloignées de l’emploi. Préalablement, il a indiqué que les personnes en demande d’emploi sont en augmentation sur 1 an ainsi que les personnes ayant plus d’un an d’ancienneté au chômage.
Par ailleurs, les personnes au chômage depuis plus de trois ans sont en forte augmentation (+ 22% sur 1 an) et, parmi celles-ci, les personnes percevant le RSA sont en augmentation de 8,2 %.

Les taux de progression des bénéficiaires du RSA risquent d’évoluer à nouveau en raison des données relatives au chômage de longue durée (chiffres en augmentation).

Les participants ont soulevé la question des contrats très courts, offerts aujourd’hui aux bénéficiaires du RSA (contrat aidé de 7h/ semaine) et qui offrent toutefois une chance d’insertion par l’activité. Malgré cela, les difficultés de vie des personnes ne doivent pas pour autant être occultées.

La nécessité de garantir une sortie vers un emploi plus durable aux bénéficiaires de contrats aidés a été abordée. Les participants souhaitent qu’on ne crée pas ainsi un second marché des contrats associés au RSA activité (avec des contrats très courts). Pour cela, il est nécessaire en amont, de prévoir et d’assurer l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi. L’importance de travailler au plus près des besoins des territoires et de répondre aux demandes des publics plus fragiles par une politique publique de l’emploi, et de formation, et adossée aux réalités sociales a été soulignée.

Pour les participants, il est important que les partenaires sociaux, associations, entreprises, ainsi que le secteur de l’insertion par l’activité économique puissent aussi contribuer ensemble à faire progresser les contrats aidés.

Ils ont rappelé qu’il était important que l’on fasse aujourd’hui accéder les personnes à un emploi de qualité visant, à terme, à rejoindre l’emploi de droit commun (CDI), et que d’autres acteurs participent à la réflexion sur l’insertion (ex : Éducation nationale) en y associant celle relative au service public et à la protection sociale.

Les participants ont rappelé que les outils d’insertion, leur application et leur efficacité ne devaient pas non plus mettre de côté les personnes les plus éloignées de l’emploi. Un travail d’écoute, qui sera au préalable effectué par le groupe de travail, sera fait vis à vis des acteurs de l’insertion (entreprises d’insertion).

Les autres questions soulevées ont concerné les publics précaires, le RSA, et son impact. La baisse des crédits d’insertion des Conseils généraux (non compensation de l’augmentation de bénéficiaires du RSA socle) a été pointée.

Enfin, les participants ont été invités à définir leur cadre d’actions pour 2012 tout en tenant compte des évolutions économiques et sociales.

@ : hmarchal@unaf.fr


Image : Logo de l’UNIOPSS
Haut de page