Journées nationales de prévention du suicide : L’UNAF participe au colloque "Face à la crise : solitaire ou solidaires ?"

20/02/2012

Affiche "Face à la crise : solitaire ou solidaires"

Pour l’association France Prévention Suicide, "la crise n’entraîne pas seulement des désastres économiques et financiers, elle affecte la société entière et concerne tous les citoyens. Les suicides en sont l’un des signes les plus préoccupants".

France Prévention Suicide et le cabinet Technologia ont organisé le 11 février dernier, un colloque "Face à la crise : solitaire ou solidaires ?" auquel l’UNAF, représentée par François Edouard, Vice-président en charge du département "Droit de la famille et Protection de l’Enfance" et Philippe Vaur, administrateur de l’UNAF en charge de ces questions, a participé.

Une série d’échanges a été organisée lors de deux tables-rondes portant sur les effets de la crise au sein de catégories sociales particulières et les mesures concrètes à faire figurer dans le Pacte de solidarité avec les victimes de la crise.

A la veille de l’élection présidentielle, il s’agissait également de faire appel à l’ensemble des candidats afin qu’ils s’engagent face aux effets psychosociaux et sanitaires de la crise.
Cette manifestation a également permis aux participants de s’accorder sur la définition de ce que doit être l’Observatoire des crises suicidaires.

Le Docteur Michel Debout, président de France Prévention Suicide, a clôturé cette manifestation en rappelant qu’outre une attention focalisée exclusivement sur les aspects financiers et monétaires, il est nécessaire que le monde politique, les Pouvoirs publics, les acteurs médico-sociaux, les associations et, au-delà, les citoyens eux-mêmes, prenne conscience que la crise est désormais sociale, sanitaire et humaine.

Programme et invitation en rappel


Image : Affiche "Face à la crise : solitaire ou solidaires"

PDF - 41 ko



PDF - 2.2 Mo


Haut de page