L’UNAF présente à une nouvelle cérémonie de signature de la Charte de la Parentalité en Entreprise

20/02/2012

Logo de l’OPE

Une nouvelle cérémonie de signature de la Charte de la Parentalité en Entreprise s’est déroulée le 14 février 2012, en présence de Claude Greff , Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, portant à plus de 359 le nombre d’employeurs engagés en faveur d’une meilleure prise en compte de la vie personnelle de leurs collaborateurs (environ 3 millions de salariés couverts). L’UNAF, elle-même signataire de cette Charte (lire en rappel), était représentée par Myriam Bobbio, chargée de mission au pôle Économie - Consommation et Emploi.

Lors de cette cérémonie, le président de l’Observatoire de la parentalité en entreprise, Jérôme Ballarin a présenté les conclusions de son rapport commandé par Claude Greff, Secrétaire d’Etat à la Famille, et intitulé « Parentalité et égalité professionnelle hommes-femmes : comment impliquer les hommes ». Il y pointe dix "bonnes pratiques" permettant d’impliquer davantage les hommes et de favoriser à la fois l’égalité professionnelle dans l’entreprise et un meilleur partage des tâches domestiques au sein du couple. Ces "bonnes pratiques" dont la généralisation est préconisée sont organisées autour de trois objectifs :

• Faciliter une transformation culturelle : faire évoluer les stéréotypes de genre figeant les rôles respectifs des hommes et des femmes, faire reculer la culture du "présentéisme" dans l’entreprise (valorisation de la présence tardive), etc.

• Permettre une transformation organisationnelle : développer le télétravail, développer et allonger le congé parental masculin et le congé de paternité, amener les hommes à recourir aussi au temps partiel, etc.

• Aller vers une transformation du "management" : développement d’un management "bio" (recherchant la performance durable grâce à la prise en compte de tout l’environnement des collaborateurs, tout à la fois familial, amical, associatif, ...), faire prendre conscience du lien entre mixité et performance économique.

Ces bonnes pratiques sont illustrées par des témoignages d’hommes les ayant expérimentées et en faisant un bilan.

Avant la signature, une table-ronde était organisée avec des représentants d’entreprises signataires. Leurs témoignages sont venus éclairer les résultats du rapport.

Un représentant d’une grande entreprise a souligné que la difficulté n’était pas pour lui dans la mise en place de dispositifs de conciliation mais dans l’évolution des représentations mentales pour les responsables des décisions de recrutement et d’évolution de carrière. D’où la mise en place dans son entreprise, de formation à destination des cadres pour faire évoluer les représentations.

Tous ont soutenu que la crise rendait encore plus aigu le besoin de conciliation.

En effet, ces dispositifs en permettant de mieux prendre en compte l’humain, permettent d’accroître la performance des salariés, mais aussi leur capacité d’innovation en leur « libérant l’esprit » de certaines contraintes (par des dispositifs de type conciergerie par exemple).
La pression accrue sur les salariés nécessite de fait de développer des dispositifs de conciliation. Une meilleure articulation permet également de diminuer l’absentéisme et d’accroitre la motivation, la fidélisation, et l’investissement professionnel.

Enfin, dans certains secteurs, d’importants départs à la retraite se profilent, nécessitant un recrutement de jeunes pour qui le souci de l’équilibre entre la vie professionnelle et vie familiale est important (85% des jeunes disent qu’ils choisiront leur travail en fonction de la conciliation avec la vie familiale qui leur sera offerte).

Le travail à distance a été reconnu comme un très bon outil. Celui-ci développé dans un cadre fixé (1 à 2 jours par semaine, tous les outils étant mis à disposition, un avenant au contrat de travail signé) permet aux collaborateurs de mieux travailler, plus efficacement, en étant plus productif et performant contrairement à certaines idées reçues.

Après le guide du Manager de proximité et celui Crèches et Entreprises, l’Observatoire de la parentalité en entreprise est actuellement en cours de rédaction d’un guide sur le télétravail.

Site OPE

@ : mbobbio@unaf.fr


Image : Logo de l’OPE
Haut de page