Bilan d’étape de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance

12/03/2012

"La loi du 5 mars 2007 a t-elle amélioré la prise en charge des enfants confiés en protection de l’enfance ?". C’est sur ce thème et à l’occasion du 5e anniversaire de la loi réformant la protection de l’enfance que l’UNAF, représentée par David Pioli, Coordonnateur du pôle Droit, Psychologie, Sociologie de la Famille, a été invitée à participer à un séminaire organisé par la Direction générale de la Cohésion Sociale, le 5 mars dernier, en présence de Roselyne Bachelot-Narquin et de Claude Greff. Objectif : dresser un bilan d’étape de la loi : mise en œuvre, constats et réfléchir aux perspectives d’amélioration.

Rappelons que la réforme de la protection de l’enfance s’organisait autour de trois grands axes : renforcer la prévention, améliorer le dispositif d’alerte et de signalement des enfants en danger, mieux intervenir auprès des enfants et des familles.

Roselyne Bachelot Narquin, ministre des solidarités et de la cohésion sociale a ouvert la matinée, qui s’est organisée autour de trois interventions, ponctuées d’échanges :

Intervention 1 : La diversification des réponses
Les nouveaux modes de prise en charge introduits par la loi réformant la protection de l’enfance : mise en œuvre et avancées

Intervention 2 : La continuité et la cohérence des parcours des enfants confiés en protection de l’enfance

- Comment éviter les ruptures de prise en charge et assurer la cohérence des actions menées auprès de l’enfant et de sa famille ?
- Comment préserver le lien parents - enfants en cas de placement ?

Intervention 3 : La sortie du dispositif et le devenir des enfants confiés

- Améliorer la connaissance sur le suivi longitudinal des enfants et des jeunes confiés.
- Quelles pratiques significatives pour préparer et accompagner la sortie du dispositif ?

Claude Greff, secrétaire d’Etat à la famille a clôturé le séminaire.

@ : dpioli@unaf.fr

Haut de page