Les débats au CESE : "Pour un renforcement de la coopération régionale des Outre-mer"

14/05/2012

Logo du CESE

L’assemblée plénière du Conseil économique, social et environnemental s’est tenue le 9 mai 2012. A l’ordre du jour : "Pour un renforcement de la coopération régionale des Outre-mer", rapporteur Rémy-Louis Budoc au nom de la Délégation à l’Outre-mer.

DÉCLARATION DU GROUPE DE L’UNAF

Le présent avis délibérément volontariste, « Pour un renforcement de la coopération régionale des Outre-Mer », est une invitation à porter un nouveau regard sur les Outre-Mer pour se concentrer sur leurs potentialités et en faire des catalyseurs de développement dans leur zone géographique respective et des frontières actives de l’Europe.

Le Groupe de l’UNAF soutient les perspectives ainsi ouvertes par l’avis dans leur grande majorité.

Il salue l’équilibre ainsi trouvé faisant des régions ultra périphériques, des terrains d’expérimentation des politiques européennes, des politiques d’équilibre par rapport aux trois niveaux de gouvernance dans un intérêt collectif partagé entre l’Europe, les Etats et les Régions.

Le Groupe de l’UNAF retient plus particulièrement deux points forts du développement de la coopération régionale des Outre-Mer pour leurs effets positifs pour les familles.

Tout d’abord, l’avis met l’accent à juste titre sur l’environnement et l’énergie comme secteurs clé devant être au cœur de la coopération régionale des Outre-Mer avec les pays voisins. A titre d’exemple en matière de déchets, le comité opérationnel du Grenelle de l’environnement recommande ainsi que les départements d’outre-mer développent des échanges d’expérience avec les États présentant des similitudes en termes de contraintes géographiques et économiques. Le Conseil économique, social et environnemental, dans son avis sur les énergies renouvelables de juillet 2011, a également souligné le potentiel à valoriser dans ce domaine par la coopération régionale renforcée.

En deuxième point, le Groupe de l’UNAF insiste sur la nécessité d’ouvrir des perspectives aux jeunes des Outre-Mer. La situation du chômage des jeunes dans les DOM est d’une exceptionnelle gravité. Si le taux de chômage dans les DOM, toutes tranches d’âge confondues, est déjà plus élevé que la moyenne nationale et est le plus élevé de l’Union européenne : pour les jeunes, il atteint 50 %. Le Groupe de l’UNAF retient donc avec intérêt la mise en place d’un programme Erasmus régional permettant de promouvoir la mobilité des étudiants dans leur environnement géographique et favoriser ainsi les chances de réussite et d’insertion professionnelle.

Le Groupe de l’UNAF a voté favorablement l’avis. Il formule dès lors le vœu que le travail réalisé puisse servir à l’élaboration de la future communication de la Commission européenne annoncée à la mi-2012.

En 2008, la Commission européenne a franchi une étape en retenant un nouveau paradigme : les régions ultrapériphériques, un atout pour l’Europe. Il s’agit maintenant d’approfondir, de valoriser, de mettre en musique cette nouvelle voie porteuse d’avenir. Les recommandations du CESE pourraient donc utilement inspirer le travail de la Commission.

@ : cmenard@unaf.fr


Image : Logo du CESE
Haut de page