L’UNAF était présente au colloque de la Croix Rouge : « Accompagner vers et dans l’emploi les personnes vulnérables »

04/06/2012

Logo de la Croix-Rouge française

L’UNAF a participé le 16 mai dernier, au colloque national organisé par la Croix Rouge Française, en partenariat avec Solidarité nouvelles face au chômage (SNC) et Andicat, portant sur « Accompagner vers et dans l’emploi les personnes vulnérables ».

L’occasion de croiser initiatives professionnelles et bénévoles dans des champs très différents, celui des personnes en situation de handicap, des personnes en situation de chômage de longue durée, et des personnes en situation de précarité et de permettre de poser la question du travail autrement et d’ouvrir de nouvelles perspectives d’action pour l’emploi des personnes vulnérables.

Au cours de ce colloque, les résultats d’une étude réalisée auprès de 82 chômeurs de longue durée, travailleurs en insertion ou handicapés, ont été livrés avec, pour objectif, d’envisager des évolutions aux dispositifs d’accompagnement existants.

Les questions portant sur le devenir des personnes handicapées vieillissantes, l’accompagnement des chômeurs de longue durée, responsabilités et structures associées ont été soulevées.

Parmi les attentes des salariés relevées aussi, notons un besoin de reconnaissance au travail, d’estime, et de respect de l’individu. Le travail est aujourd’hui reconnu comme étant le pivot de l’existence, car il permet de vivre, en lien avec les autres. Toutefois l’accompagnement est nécessaire afin que les personnes soient à même d’exercer un travail digne. Il a été relevé de plus un taux d’emploi des séniors trop faible en France par rapport aux autres pays d’Europe.

La nécessité de permettre la poursuite d’un parcours professionnel, de créer des passerelles entre les entreprises d’insertion qui pratiquent un accompagnement et un encadrement de qualité et le monde du travail a été pointée.

Le travail en matière d’accompagnement effectué par les bénévoles pour sortir les personnes en difficulté a été présenté. La plupart d’entre elles retrouvent un emploi salarié (½ en CDI), suivent une formation qualifiante, créent une entreprise. Le travail des accompagnateurs pour favoriser le retour à la confiance des personnes aidées est indispensable en les soutenant aussi par des formations et des activités.

Un exemple d’entreprise privée associant aussi la prise en compte du handicap a été présenté (fondateur de « Michel et Augustin »). Les participants ont souligné les questions de l’adaptabilité aux postes, demandée aux personnes, mais aussi du soutien à apporter au handicap dit invisible qui doit être aidé compte tenu de son existence, et en direction des personnes plus âgées. Des référents existent aussi via les associations.

S’agissant des publics précaires, des difficultés d’accès au logement, à la mobilité doivent être résolues car elles entravent leur vie professionnelle. Ces problématiques, associées aux difficultés financières et aux accidents de la vie sont des barrages à l’épanouissement de la personne et dans le travail lui même.

@ : hmarchal@unaf.fr


Image : Logo de la Croix-Rouge française
Haut de page