L’UNAF salue la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire tout en rappelant l’importance de conserver une politique familiale pour tous

04/06/2012

Illustration article Le Gouvernement a présenté mercredi 30 mai en Conseil des ministres, une communication prévoyant une revalorisation de 25 % de l’allocation de rentrée scolaire, dès la rentrée 2012.
L’UNAF, qui avait rencontré la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine avant cette annonce (lire en rappel), avait salué le projet d’augmentation de cette allocation, "coup de pouce" financier permettant d’améliorer la situation des familles concernées. Pour financer cette réforme, le Gouvernement ayant prévu d’abaisser le plafond du quotient familial, il est « impératif » pour l’UNAF :
- que les recettes tirées de cette mesure soient affectées intégralement à la branche famille et que la dépense supplémentaire soit compensée intégralement par le budget de l’Etat ;
- que la revalorisation de l’ARS ne se fasse pas au détriment d’autres prestations familiales financées sur la branche familiale. Beaucoup de besoins persistent (modes d’accueil petite enfance, revalorisation des prestations familiales...). L’UNAF souligne notamment l’importance de revaloriser les prestations familiales pour améliorer la compensation des charges familiales qui n’a cessé de diminuer dans le temps ;
- qu’il ne soit pas porté atteinte aux principes d’une politique familiale qui doit continuer à s’adresser à tous.

Haut de page