Les budgets-types : à quoi ça sert ?

01/06/2012

Illustration article Le calcul des budget-types tend avant tout, à fixer un point de repère ; ensuite, à disposer d’un instrument de mesure pour suivre l’évolution de ce repère dans le temps.

Une référence…

Le calcul d’un budget théorique par l’UNAF résulte du désir de mesurer, dans un contexte économique et social donné, les sommes nécessaires chaque mois pour satisfaire, dans des conditions décentes mais modestes, les besoins de base d’une famille-type, afin de lui assurer un niveau de vie « minimum décent », c’est-à-dire en dessous duquel, sauf circonstances particulières (avantages en nature, prix locaux inférieurs à la moyenne nationale, etc.), commencent les risques de privation.

Une fois ce point de repère fixé, on peut le confronter avec la réalité des ressources des familles. Ainsi, pour donner un avis sur le niveau d’une prestation, d’un loyer, ou d’une cotisation, il est nécessaire d’avoir une idée sur un budget de besoins.

…à suivre dans le temps

L’actualisation mensuelle des budgets-types permet de disposer d’un indice d’évolution des dépenses différent de l’indice des prix à la consommation de l’Insee, puisque le panier de biens et de services est composé différemment.

L’évolution mensuelle permet donc d’évaluer quelle doit être la variation des ressources indispensables au maintien du niveau de vie. Elle tient principalement compte de l’évolution des prix moyens à la consommation des produits et services composant les budgets-types.

La révision régulière des normes et de la composition de ces paniers permet quant à elle de tenir compte de l’évolution des comportements de consommation et des besoins réels des ménages (de nouvelles normes pour les budgets-types en 2012).

Haut de page