L’UNAF a participé à la réunion du groupe Alerte – Partenaires sociaux

06/07/2012

logo de l’UNIOPSS

L’UNAF a participé à la réunion du groupe Alerte - partenaires sociaux du 22 juin à l’UNIOPSS. Le principe d’expérimenter des réunions locales avec les régions, les partenaires sociaux et les associations de solidarité autour du guide "Vers l’emploi mais pas tout seul" a été arrêté : Les régions Nord - Pas-de-Calais, Pays de Loire, Bourgogne, Centre, Languedoc Roussillon, Champagne- Ardennes s’étant déjà portées volontaires. Cette initiative, qui se fera en lien avec les collectivités, vise à faire connaitre le guide également aux travailleurs sociaux de terrain. Cette démarche se fera à partir des outils et travaux menés au niveau national. Les participants ont souligné l’importance de soutenir et de poursuivre les efforts en matière d’accompagnement des personnes.

Le second point a concerné les contrats d’avenir et leur rôle en matière d’insertion professionnelle, auprès des publics exclus. Les publics n’ayant pas accès aux aides telles que le RSA par exemple doivent pouvoir être aussi soutenus ainsi que les jeunes en insertion. Les participants ont souhaité que les mesures engagées le soient de façon à favoriser la pérennité des contrats.

Les bilans (ex contrats jeunes) montrent que les aides accordées sont, pour une part des jeunes, vecteurs d’insertion et d’accès ensuite à l’emploi. C’est pourquoi, il convient d’élargir l’accès aux aides.

Les mesures engagées doivent pouvoir favoriser les publics les plus en difficulté vis à vis de l’emploi. Les efforts réalisés en matière d’accès aux formations pour les personnes exclues ont été soulignés. Toutefois les participants souhaitent une meilleure lisibilité des résultats et ont posé la question des moyens dévolus aux structures « pôle emploi » pour exercer les missions qui leur sont confiées.

L’objectif à réaliser d’accompagnement et de garantie d’emploi stable au bout de l’insertion a été posé : il convient de regarder au plus près la situation des jeunes : formations professionnelles, sécurisation des parcours en lien avec l’Education nationale (jeunes décrocheurs, plus précaires) et au moyen de contrats d’insertion.

La nécessité d’un accompagnement précis transversal et unifié (toutes les situations doivent être prises en compte : accès au logement, santé…) a été de plus évoquée.

Les associations de lutte contre les exclusions ont aussi souligné les difficultés grandissantes des personnes exclues, des publics précaires de façon plus large, la nécessité pour les territoires de s’investir davantage au niveau de l’emploi, de développer les dispositifs d’insertion, et d’améliorer les passerelles entre les différents acteurs afin d’améliorer, en commun, les situations.

@ : hmarchal@unaf.fr


Image : logo de l’UNIOPSS
Haut de page