Rapport du CNLE sur le droit des citoyens à des moyens convenables d’existence : présentation des budgets-types de l’UNAF

17/09/2012

Logo Budgets Types

Selon l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES), actuellement, quelque 8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté (c’est-à-dire avec moins de 954 euros par mois pour une personne seule, correspondant à 60% du niveau de vie médian).

Le rapport du Conseil national des politiques de lutte contre les exclusions (CNLE) : « Pour une mise en œuvre effective du droit à des moyens convenables d’existence. Analyse établie autour du concept de "reste à vivre" » vient d’être publié et remis à la Ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine et à Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion.

Ce rapport met en lumière la difficulté croissante qu’ont les plus fragiles à faire face à leurs dépenses (logement, énergie, santé) et les privations que cette situation peut engendrer.

Auditionnée sur le sujet, l’UNAF, membre du CNLE, a présenté les budgets-types qu’elle réalise chaque mois. Cet outil, repère pour un minimum de vie décente, est très instructif lorsqu’il est mis en regard du « reste à vivre » des différents types de famille.

Rappelons enfin que les 12 et 13 novembre prochains se tiendra, à Paris, une conférence sur la pauvreté devant déboucher sur un plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Le CNLE a demandé à être informé de la méthodologie suivie pour la préparation de la Conférence et a exprimé son souhait que ses membres soient associés à ses différents travaux.

Les budgets-types du mois du juillet sont en ligne.

Communiqué de presse du CNLE


Image : Logo Budgets Types

PDF - 178.6 ko

cp_rapport_cnle_sept_2012.pdf
Haut de page