L’UNAF auditionnée par l’IGAS sur l’évaluation des politiques de soutien à la parentalité

17/09/2012

Logo UNAF

L’UNAF, représentée par François Edouard, Vice-Président, Guillemette Leneveu, Directrice générale, Jean-Philippe Vallat, Sous-Directeur chargé des études et de la recherche et Sophie Maggiani, Chargée de mission, a été auditionnée, mardi 11 septembre, par trois inspecteurs de l’IGAS missionnés par la Ministre des Affaires sociales et de la santé et la Ministre déléguée chargée de la Famille, pour rendre un bilan des politiques de soutien à la parentalité.

L’UNAF, en tant que tête de réseau, a été sollicitée par l’IGAS pour faire part de son expertise sur les besoins des familles et leur adéquation avec les politiques publiques, en réinterrogeant le périmètre du soutien à la parentalité.

L’UNAF a présenté des pistes sur les besoins émergents fondés sur les études et enquêtes récentes menées par le réseau sur le thème de la parentalité (périnatalité, rythmes de vie de l’enfant, orientation scolaire, pratiques numériques des adolescents, addictions, …).

L’UNAF a insisté sur l’esprit des REAAP, qui offre aux familles, "actrices" et non simples "usagers", des actions portées à l’échelle locale sur des micros territoires et qui répondent à leurs besoins réels.

L’UNAF défend également l’idée d’une approche globale du soutien à la parentalité, qui ne cible pas spécifiquement certaines catégories de famille. Elle milite en faveur d’un partenariat local fort avec les associations, les services de l’État, les Conseils généraux, les communes et les Centres communaux d’action sociale. La force de ces dispositifs tient de leur capacité à coordonner ces différents partenaires, en veillant à ce qu’ils soient tous impliqués.

L’UNAF est favorable à la mise en œuvre effective de la nouvelle circulaire qui prévoit un co-pilotage État/Cnaf et la présence des UDAF dans les comités départementaux.

Elle a relayé les problèmes de financement communiqués par les UDAF qui ont constaté la diminution des crédits de l’État qui n’ont toujours pas été compensés par les transferts de prise en charge vers la CNAF.

L’audition était conduite pour l’IGAS par Patricia Sitruk, Bénédicte Jacquey-Vasquez et Michel Raymond.

@ : smaggiani@unaf.fr


Image : Logo UNAF
Haut de page