L’UNAF participe à la Conférence environnementale pour la transition écologique

17/09/2012

Logo de la conférence environnementale

Le Président de l’UNAF, François Fondard, a assisté le 14 septembre dernier, à la séance d’ouverture de la Conférence environnementale pour la transition écologique lancée par le Président de la République, François Hollande.

Dominique Allaume-Bobe et Françoise Bas, administratrices de l’UNAF ont participé à cette Conférence qui se déroulait sur deux jours et s’articulait autour de cinq tables rondes.
L’UNAF a été largement associée à l’ensemble des travaux auxquels ont également participé : Marilia Mendes, coordonnatrice du Pôle Habitat et Cadre de vie, Simone Sitbon et Hélène Marchal, chargées de mission, Nicolas Brun, coordonnateur du Pôle Protection sociale – Santé et Rémi Therme, chargé de mission au Pôle Économie – Consommation et Emploi.

Dans son discours, le Président de la République a énoncé la méthode choisie par le Gouvernement pour mener à bien ce chantier : dialoguer et faire participer l’ensemble des parties prenantes, y compris les parlementaires et ce, dans tous les territoires, pour trouver des solutions aux nombreux défis qui seront à surmonter.

Pour le Chef de l’Etat, les Conférences sociale et environnementale sont complémentaires et doivent provoquer un autre modèle de développement pour le pays. La Conférence environnementale sera annuelle, aussi bien pour mesurer les progrès que pour produire une feuille de route des actions, des moyens et de l’évaluation.

Il a insisté notamment sur l’engagement à ne pas laisser aux générations futures « le fardeau écologique du changement climatique » et a conclu sur la nécessité de mobiliser tous les citoyens autour d’un grand débat sur l’énergie qui engagera l’avenir du pays pour de longues années : "L’environnement concerne tous les secteurs – c’est un nouveau projet de société, une nouvelle conception du monde " .

Quatorze ministres ont participé aux cinq tables rondes, réunies simultanément et qui regroupaient des représentants de syndicats, des employeurs, des ONG environnementales, des élus, des représentants de la société civile (dont l’UNAF) et des personnalités invitées par le Gouvernement, autour de 5 grands thèmes :

1 Préparer le débat national sur la transition énergétique ;
2 Faire de la France, un pays exemplaire en matière de reconquête de la biodiversité ;
3 Prévenir les risques sanitaires environnementaux ;
4 Financement de la transition et fiscalité écologique ;
5 Améliorer la gouvernance environnementale.

Cinq facilitateurs ont été chargés de la conduite des débats dans les tables rondes et de la restitution des travaux.

La Conférence environnementale a été conclue par le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault. Retenons parmi les mesures énoncées :

- La transition énergétique « Consommer mieux pour consommer moins » : Il s’agit de faire reculer la précarité énergétique par l’instauration d’une tarification progressive de l’électricité, du gaz et de l’eau, de garantir l’accès de tous à l’énergie par une extension du tarif social (4 millions de ménages modestes en seraient bénéficiaires), maîtriser la consommation d’énergie, à la fois dans le bâtiment par la rénovation et dans les transports, avec le développement d’un « plan automobile » devant aboutir à la conception d’un véhicule consommant deux litres aux 100 km et le renforcement des transports collectifs.

La biodiversité  : Avec ses départements d’Outre - Mer, la France possède le 2e espace maritime mondial mais occupe le 5e rang mondial pour le nombre d’espèces menacées. La stratégie nationale pour la biodiversité à laquelle l’UNAF, représentée par Françoise Bas, a activement participé, sera déclinée dans tous les ministères. La création d’une agence nationale de la biodiversité sur le modèle de l’ADEME verra le jour en 2013.

La prévention des risques sanitaires environnementaux, parmi lesquels l’UNAF retient la protection des publics les plus sensibles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées, malades), passe notamment par des actions de prévention et d’information du public et la diminution des inégalités environnementales (inégalités sociales, économiques et territoriales).

La fiscalité écologique, plutôt faible en France, devrait converger vers la moyenne européenne. Le niveau du malus automobile sera ainsi augmenté prochainement pour être en cohérence avec les engagements européens. Un groupe permanent de concertation constitué des parties prenantes de la conférence environnementale et des acteurs concernés sera mis en place pour donner avis et être force de propositions sur toutes les mesures qui seront prises.

La gouvernance environnementale : Le Comité national du développement durable et du Grenelle de l’Environnement (CNDDGE ), dans lequel siège l’UNAF, va se transformer en Conseil de la transition écologique. Il s’ouvrira à la représentation nationale en accueillant un nouveau collège de parlementaires et se déclinera dans les territoires, sous l’égide des collectivités territoriales et s’articulera avec les travaux du CESE. La participation effective des citoyens sera sollicitée pour élaborer les décisions publiques et simplifier le droit de l’environnement.

Le Gouvernement s’engage à mettre tout en œuvre pour réussir cette transition. L’UNAF prendra toute sa place dans les réflexions et travaux à venir.

Discours du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault

Plus d’infos.


Image : Logo de la conférence environnementale
Haut de page