Evolution du prix des carburants : l’UNAF auditionnée par l’Inspection Générale des Finances et le Conseil Général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies

01/10/2012

photo d’indicateur de niveau d’essence en baisse

Le Ministre de l’Economie a demandé une mission conjointe à l’Inspection Générale des Finances / Conseil Général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies sur l’évolution du prix des carburants.

Contexte de l’audition  : la mission doit se réaliser en deux temps :

1er temps : un rapport d’étape qui a été présenté le 24 août, portant notamment sur :
■ Analyse du prix des carburants et comparaisons internationales
■ Analyse des marges brutes de transport-distribution et de la répercussion des fluctuations du prix des produits ;
■ Analyse du niveau de concurrence dans la distribution de carburants ;
■ Analyse de la qualité de l’information sur les prix des carburants.

2nd temps : rapport final à présenter le 26 octobre 2012, portant notamment sur :
■ Analyse de la marge nette de distribution ;
■ Analyse des marges de raffinage et de trading ;
■ Propositions visant à renforcer l’intensité concurrentielle ;
■ Propositions d’amélioration de l’information des consommateurs.

Le premier temps de ce rapport peut être consulté sur le site www.igf.finances.gouv.fr/.

Pour la réalisation du second temps, les auteurs du rapport ont consulté les organisations de consommateurs.

L’UNAF, représentée par Jean-Philippe Vallat, sous-directeur des recherches, études et actions politiques et Nicolas Revenu, coordonnateur du pôle "Économie, Consommation et Emploi", a été auditionnée le mardi 25 septembre 2012 par Olivier Meslin et Boris Ravignon, Inspecteurs des Finances, et Henri Serres, Ingénieur général des mines.

Cette audition a été l’occasion pour l’UNAF de présenter ses positions concernant la répercussion sur les familles de cette évolution des prix.

L’UNAF partage globalement le constat exprimé dans le rapport sur la structure des prix, les données de comparaison internationale et les conditions de concurrence sur le marché des carburants. Elle communiquera auprès des familles sur les éléments mis à disposition quant à l’analyse des prix à la distribution et des causes de leur augmentation. Elle a d’ailleurs été associée à l’élaboration du document d’information à destination des consommateurs, document en voie de finalisation.

L’UNAF sera attentive aux conclusions des études ultérieures proposées par l’Inspection sur les conditions locales de la concurrence et sur les profits réalisés au stade de l’exploitation / production par les sociétés pétrolières.

L’UNAF a exposé qu’elle disposait, avec les budgets-types, d’un outil de surveillance de l’évolution des prix qui montre que les dépenses de carburant représentaient près d’un tiers des dépenses de transport nécessaires à une famille type, contre un cinquième il y a dix ans. Le prix du carburant influence directement le budget des ménages car il se répercute, outre sur les postes transport et charges de logement, sur tous les autres postes de consommation (biens de consommation, services aux personnes comme l’aide à domicile…).

Les familles doivent faire face aux dépenses contraintes liées au logement souvent choisi, pour des raisons de prix, en zone périurbaine, et parfois mal isolé. Ces dépenses contraintes de transport ou de chauffage obèrent leurs moyens de remédier à cette situation par des travaux sur l’isolation thermique par exemple.

Du point de vue de l’UNAF, deux axes de travail sont à explorer :

Développer des politiques publiques en faveur des transports collectifs afin qu’ils soient plus nombreux et accessibles. Il est envisageable de mettre en place des aides ciblées géographiquement et socialement afin de ne pas pénaliser des populations déjà fragilisées par la crise, mais ces solutions – complexes à mettre en œuvre – ne sont pas pérennes.

Accompagner les évolutions vers une société du développement durable en recherchant les économies de consommation d’énergie. Inciter les familles à s’équiper avec des matériels offrant une bonne performance tout en consommant moins. Il faut aussi amener à des modifications de comportement générant des économies par des utilisations collectives ou raisonnées des moyens de transport.

@ : nrevenu@unaf.fr

Image : Photo d’Indicateur de réservoir d’essence - HaraWish - CC - Flickr


Image : photo d’indicateur de niveau d’essence en baisse - HaraWish - CC - Flickr
Haut de page