Paiement sans contact : l’UNAF participe au débat

10/12/2012

Le Groupement des cartes bancaires CB a présenté aux organisations de consommateurs la publication, sur son site, des informations utiles sur le paiement sans contact, ce nouveau moyen de paiement qui concerne les cartes bancaires mais aussi les téléphones mobiles, dont les consommateurs disposent déjà, parfois sans le savoir.

Afin de contribuer à l’enrichissement de la gamme des moyens de paiement offerts aux Français, Christine Lagarde, alors ministre de l’économie avait confié à Georges Pauget et Emmanuel Constans, une mission de propositions sur l’avenir des moyens de paiement pour identifier les possibilités de diversifier ces moyens proposés aux consommateurs et leur donner plus de choix pour leurs paiements. Le rapport avait été publié sur le site du Comité consultatif du secteur financier en mars 2012.

Dans leur texte, les auteurs remarquaient l’essor des paiements sans contact qui passent par l’utilisation d’une fonction particulière implémentée dans les cartes bancaires de paiement ou les téléphones mobiles. Ils précisaient :

"Développer les paiements sans contact Dans le monde, les paiements sans contact (technologie NFC notamment) se développent rapidement, notamment, mais pas seulement, dans le domaine des transports publics. Ils reposent sur la carte ou le mobile. La France a du retard dans ce domaine, ce qui pourrait devenir un handicap pour son industrie si celle-ci ne pouvait pas se développer suffisamment sur son marché domestique. Dans plusieurs régions, des expériences très intéressantes ont été réalisées ou sont en cours. L’essor de ces paiements, d’ores et déjà rendu possible par l’équipement NFC réalisé ou en cours d’une partie du parc des terminaux de paiement électronique, ainsi que des cartes bancaires et des cartes SIM de mobiles, est très attendu notamment dans la grande distribution, compte tenu de la fluidité que cela entraîne aux caisses et des économies qui peuvent en résulter. Le rapport parlementaire précité a ainsi proposé que lors du renouvellement d’un terminal au titre du contrat de location conclu par le commerçant avec sa peuvent en résulter. Le rapport parlementaire précité a ainsi proposé que lors du renouvellement d’un terminal au titre du contrat de location conclu par le commerçant avec sa banque, une subvention du coût d’adaptation au « sans contact » à hauteur de 50 % avec un minimum de 30 euros soit mise en place par les banques. L’essor proposé du paiement sans contact passe nécessairement par des technologies adaptées et des garanties impératives de sécurité".

Alors que ce rapport était en préparation, l’UNAF avait consacré une session de l’Université des Familles, le 27 avril 2011, à l’ avenir des moyens de paiement. Le dialogue qui s’était alors établi à cette occasion avait fait ressortir le besoin d’assurer la confiance des familles en matière de sécurité s’agissant d’outils immatériels et d’ergonomie du fait des équipements très récents et dont l’usage se modifie très vite.

Le Groupement des cartes bancaires CB vient de publier sur son site, le détail des informations utiles sur le paiement sans contact, moyen dont les consommateurs disposent déjà, parfois sans le savoir.

@ : nrevenu@unaf.fr

Haut de page