L’UNAF aux XIIIèmes Assises nationales hospitalo-universitaires -15 propositions pour un parcours de soins plus fluide

17/12/2012

Bannière des assises hospitalo-universitaires

« Nouveau patient, Nouveau CHU » c’est le thème retenu par les XIIIèmes Assises Nationales Hospitalo-Universitaires qui se sont tenues à Bordeaux les 6 et 7 décembre 2012 en présence de Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé. Temps fort dans la vie des CHU, ces Assises réunissent les directeurs généraux et les présidents de Commission Médicale d’Etablissement (CME) des Centres Hospitaliers Régionaux et Universitaires, et les doyens des facultés de médecine, d’odontologie et de pharmacie. L’UNAF, représentée par Nicolas Brun, Coordonnateur au pôle Protection sociale - Santé, est intervenue sur le thème « Un usager avec de nouvelles exigences ? ».

Quelques points abordés par l’UNAF : Vieillissement de la population, prévalence des maladies chroniques, explosion des technologies de l’information et de la communication appliquées, nouvelles organisations des soins, reconnaissance de droits spécifiques aux malades, affirmation d’une parole collective des usagers de la santé... Le nouveau patient évolue dans un univers plus complexe et plus ouvert. Il s’implique dans son traitement et sait influencer l’organisation du système de santé.

Confronté à des pathologies chroniques au long cours, le patient apprend à vivre avec sa maladie, à être soigné et plus encore "accompagné" - non pas par un expert, mais par une équipe où chaque maillon a son importance, et où le dialogue est une composante essentielle de la qualité de la prise en charge.

Son prolongement est l’éducation thérapeutique, déterminant pour la compliance au traitement ; une dimension du soin qui ne peut faire l’économie d’une connaissance véritable de la personne, de la prise en compte de son expérience. Cette compréhension mutuelle viendra enrichir le contenu du savoir, la dimension interactive de l’enseignement.

La parole du patient est précieuse dans le cadre de la relation soignant/soigné. Elle l’est aussi dans les nombreuses commissions hospitalières. Loin d’être une contrainte administrative supplémentaire, cette participation gagne à être perçue comme un levier d’une démarche qualité.

Sur ce plan, beaucoup de chantiers restent ouverts comme le renforcement des coopérations entre le milieu hospitalier et le milieu ambulatoire afin que l’expression parcours de soins, prenne tout son sens. Ou encore comme le rapprochement entre la commission médicale d’établissement et de la commission des relations avec les usagers en vue d’élaborer ensemble un programme accueil, sécurité, qualité...

De cette capacité collaborative naîtra le nouveau CHU, un établissement en phase avec les attentes de la société et les besoins individuels et de proximité des patients.

A l’issue des Assises, les CHU ont présenté 15 propositions pour relever le défi d’un parcours de soins plus fluide où les interventions des médecins de ville et des hospitaliers seraient davantage coordonnées au sein d’un maillage territorial qui irriguerait jusqu’aux déserts médicaux. L’enjeu : servir au mieux un patient plus âgé, souffrant de maladies chroniques et prendre en compte ses attentes en matière d’information et d’implication dans les soins et les organisations.

@ : nbrun@unaf.fr


Image : Bannière des assises hospitalo-universitaires

PDF - 80.6 ko

15propositions_ahu2012-1.pdf
Haut de page