L’UNAF a participé à la conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale

17/12/2012

Image de la salle de la conférence

François Fondard, Président de l’UNAF, accompagné de Guillemette Leneveu, Directrice générale, a assisté à la dernière matinée de travail, au cours de laquelle le Premier ministre a annoncé les principaux axes du plan quinquennal à mettre en œuvre et les feuilles de route confiées aux différents ministère concernés.
François Edouard, Vice-président de l’UNAF et Aminata Koné, administratrice, qui ont participé à l’ensemble des travaux préparatoires étaient présents sur les deux jours à la conférence.
Rappelons en effet, que l’UNAF a été associée à la réflexion et a élaboré une contribution transversale publiée sur son site (lire en rappel).

Pour mémoire, depuis septembre dernier, sept groupes thématiques, composé de 20 et 30 membres permanents, se sont réunis à de nombreuses reprises pour définir des préconisations destinées à enrayer les progrès de la
pauvreté et des inégalités sociales en France. Auditions et contributions écrites se sont succédé. Les groupes de travail mis en place ont été conduits par des personnalités qualifiées et ont produit des rapports thématiques centrés sur des propositions concrètes.

Lors de la conférence, les ministres ont présidé les 7 ateliers thématiques qui ont rendu compte des travaux préparatoires ouverts à la société civile. Ont ainsi été abordés :
- l’accès aux droits et biens essentiels (comprenant la question des minima sociaux),
- le logement et l’hébergement,
- l’emploi et la formation professionnelle,
- les familles vulnérables, l’enfance et la réussite éducative,
- la santé et l’accès aux soins,
- l’inclusion bancaire et la lutte contre le surendettement,
- la gouvernance des politiques de solidarité.

Parmi les annonces faites par le Premier ministre, l’UNAF accueille avec satisfaction la création d’un registre national des crédits des particuliers, dans le cadre de la prochaine loi sur la protection du consommateur prévue pour début 2013.

Pour l’UNAF, cet outil participera à la lutte contre le mal-endettement et le surendettement. Rappelons qu’un comité de préfiguration impliquant la Banque de France et la CNIL, auquel l’UNAF a participé, a déjà travaillé sur la forme de ce registre et sur les conditions préalables à sa création. Le Gouvernement prend ici une décision courageuse en engageant cette réforme attendue par de nombreuses parties prenantes de la prévention et du traitement du surendettement.

L’UNAF, forte de l’engagement du réseau des UDAF dans la lutte contre le surendettement, au travers notamment des commissions de surendettement et des services dédiés aux familles, se tient à la disposition des pouvoirs publics pour contribuer à l’étude et à la mise en œuvre du futur dispositif. Lire en rappel, le communiqué de presse.

Autres mesures phares annoncées :

- la revalorisation du RSA socle et de la CMU complémentaire,
- la création d’un contrat d’insertion pour les jeunes sans qualification,
- un accès élargi aux droits pour les plus démunis.
L’UNAF salue ces mesures tout en s’interrogeant sur leurs modalités de financement.

Enfin, le Premier ministre a confié à Bertrand Fragonard, qui préside le Haut Conseil de la Famille, une mission de réflexion sur la politique familiale avec pour objet de proposer notamment une amélioration conséquente des aides aux familles monoparentales et aux familles nombreuses confrontées à la pauvreté.
L’UNAF, qui siège au sein de ce Haut Conseil de la Famille, prendra toute sa place dans les réflexions qui seront menées et particulièrement sur les modes de financement des mesures envisagées.

Discours du Premier ministre.
Programme en rappel.


Image : Image de la salle de la conférence
Haut de page