Illettrisme : L’UNAF présente au séminaire de lancement des Actions Educatives Familiales

14/01/2013

En France, 3100 000 adultes de 18 à 65 ans sont confrontés à l’illettrisme. Parmi eux, des parents, très éloignés de l’écrit et ne maîtrisant pas les bases du lire, écrire et compter, peinent à suivre la scolarité de leurs enfants et à les accompagner dans leur parcours d’apprentissage. Pour aider ces parents et aider à la réussite scolaire des enfants, l’ANLCI a mis en œuvre, avec l’appui de divers partenaires, une expérimentation nationale : "Les actions éducatives familiales", qui a fait l’objet en 2010 d’une évaluation positive par le cabinet Euréval, qui permet aujourd’hui son déploiement territorial. A ce jour, 50 départements sont concernés.

L’UNAF, représentée par Patricia Humann, coordonnatrice du pôle "Education - Handicap - Petite enfance" a assisté au séminaire de lancement des "Actions Familiales Educatives", qui avait pour objectif de mobiliser l’ensemble des parties prenantes sur les enjeux et le déroulement de la démarche afin de les faire mieux connaître, de les développer et d’échanger autour des difficultés qui peuvent être rencontrées lors de leur mise en œuvre.

Les actions éducatives familiales poursuivent trois objectifs :
- favoriser la réussite scolaire des élèves
- développer la relation entre les actions conduites à l’école auprès d’enfants en difficultés avec la langue française et la prise en charge de leurs parents,
- activer ou développer les différents dispositifs existants.

Après une phase préparatoire d’information sur le déploiement des actions et l’implication des territoires qui se poursuivra jusqu’en mai 2013, suivra la mise en œuvre des actions et la formation des personnels enseignants. Un bilan en juin 2013 dressera l’évaluation des effets des AEF sur l’illettrisme des parents, sur la scolarité des enfants et la pratique des enseignants.

Rappelons que l’UNAF a toujours porté une attention toute particulièrement à la lutte contre l’illettrisme, à sa prévention et aux actions qui sont menées en ce domaine. L’UNAF et l’ANLCI se sont d’ailleurs engagées dès 2008 en signant une convention de partenariat ayant pour objectif de "rapprocher les initiatives et les actions mises en place en direction des familles par les deux réseaux afin d’éviter que l’illettrisme ne prenne racine dès le plus jeune âge". L’UNAF a par ailleurs, participé au comité de pilotage organisé par le Haut Commissariat aux solidarités actives dans le but de généraliser les bonnes pratiques de ces "actions éducatives familiales".

Haut de page