L’UNAF favorable aux "projets d’accueil et de scolarisation des moins de trois ans"

28/01/2013

Photo : couverture du document "scolarisation de deux à trois ans"

La circulaire « Accueil à l’école maternelle des enfants de moins de trois ans » n° 2012-202 du 18-12-2012 vient d’être publiée en ligne sur le site du ministère de l’Éducation nationale.

L’UNAF rappelle qu’elle n’est pas favorable à la scolarisation à 2 ans, considérant que d’autres structures d’accueil de la petite enfance sont plus adaptées à cet âge et que l’impact sur la réussite scolaire n’est pas démontré. Mais aujourd’hui en période de pénurie des modes d’accueil, cette solution peut être intéressante pour certains enfants, pour une meilleure socialisation et un meilleur apprentissage du français, ceci cependant dans des conditions bien spécifiques, sans lesquelles il existe de réels risques sur le développement affectif de l’enfant.

L’UNAF se félicite donc de la reconnaissance de la nécessité de mettre en place dans les écoles « une organisation des activités et du lieu de vie qui se distinguent des autres classes de maternelle » via « un projet particulier » pour la scolarisation des 2-3 ans. Ces projets sont intitulés « projets d’accueil et de scolarisation des moins de trois ans », ce qui indique bien qu’il s’agit d’un intermédiaire entre un accueil collectif de la petite enfance et l’école.
Le travail partenarial avec les structures petite-enfance de la commune est d’ailleurs encouragé, notamment pour les enfants qui « ne sont pas en mesure d’assumer les contraintes propres à une scolarité, même adaptée », pour qu’on trouve « des solutions adaptées » et favorise « le passage d’une structure à l’autre ».

Cependant, rien n’est dit sur un point essentiel : le nombre d’adultes présents par rapport aux nombres d’enfants. Rappelons qu’un établissement d’accueil du jeune enfant s’organise autour de 8 enfants par adulte, un jardin d’éveil, de 12 enfants par adulte. Ce point est particulièrement important car, à cet âge, les enfants ont besoin de la présence d’adultes auprès d’eux, à la fois pour leur développement affectif et pour qu’ils puissent apprendre correctement à parler. (Cf. UNAF dossier d’analyse scolarisation des enfants de 2 à 3 ans) de décembre 2012.

Enfin, si la nécessité d’accueillir tout particulièrement les parents de ces enfants de 2 ans est bien notée, les termes utilisés dans la circulaire sont un peu gênants quand on pense à l’âge de l’enfant : « les parents doivent comprendre les attentes et exigences de l’école et de la vie en collectivité ».

@ : phumann@unaf.fr


Image : Photo : couverture du document "scolarisation de deux à trois ans"

PDF - 484.1 ko


Haut de page