Education : L’UNAF revient sur la circulaire de rentrée 2013 qui pose les prémices de la loi de refondation de l’École de la République

15/04/2013

photo : Salle de classe et élèves

Le Ministère de l’Education nationale a publié la circulaire de rentrée 2013 fixant les priorités du ministère pour la prochaine année scolaire. Le texte pose les basses de la loi de refondation de l’École de la République votée à l’Assemblée nationale mais non encore au sénat et détaille les mesures permettant l’application de ces principes dans les établissements scolaires. Parmi les mesures évoquées, l’UNAF revient sur celles qui concernent plus directement les familles.

Mieux associer les parents à la réussite scolaire et éducative avec la mise en place progressive d’espace-parents dans les locaux scolaires. C’était un souhait de l’UNAF exprimé dans sa contribution à la grande concertation lancée le 5 juillet dernier sur la refondation de l’école, que soit créées ces espaces.

Des actions de soutien à la parentalité seront proposées dans les écoles : les UDAF et associations familiales souhaitant se rapprocher de l’Ecole trouveront a priori un terrain favorable.

Déploiement des « Actions éducatives familiales dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme : L’éducation nationale souhaite apporter son soutien au développement des AEF (actions éducatives familiale pour lutter contre l’illettrisme). Ces actions éducatives familiales poursuivent trois objectifs :
- favoriser la réussite scolaire des élèves
- développer la relation entre les actions conduites à l’école auprès d’enfants en difficultés avec la langue française et la prise en charge de leurs parents,
- activer ou développer les différents dispositifs existants pour lutter contre l’illettrisme des parents.
L’UNAF et les UDAF, très investies dans la lutte contre l’illettrisme, sont partenaires du dispositif mis en place par l’ANLCI et l’Education nationale.
L’UNAF a par ailleurs, participé au comité de pilotage organisé par le Haut Commissariat aux solidarités actives dans le but de généraliser les bonnes pratiques de ces "actions éducatives familiales".

Accès à la restauration scolaire : L’UNAF se félicite de la sortie du rapport sur "L’égal accès des enfants à la cantine de l’école primaire".
Rappelons que l’UNAF et ses Unions avaient largement contribué à relayer l’appel à témoignages mené par le Défenseur des enfants sur les difficultés d’accès des enfants aux cantines de l’école publique.

Dérogations liées à la carte scolaire  : les dérogations sont aujourd’hui possibles en fonction de 7 critères. La circulaire demande aux directeurs académiques des services de l’Education nationale de minorer le critère « parcours scolaire particulier » qui permet des dérogations quand un jeune souhaite faire un choix d’options spécifiques, ceci afin de mieux prendre en compte le handicap, les critères sociaux (bourses), voire la proximité géographique du domicile ou la fratrie déjà dans l’établissement.
L’UNAF est favorable aux mesures consistant à favoriser des critères à caractère familial par rapport à des critères liés à des choix d’options et souhaite plus de clarté sur les dérogations accordées qui souffrent d’un caractère relativement opaque pour les familles.

Concernant l’orientation, il parait étonnant d’expérimenter de proposer aux parents « le choix de la voie d’orientation en fin de 3ème dans certaines académies ». Cette expérimentation laisse à penser que l’avis des parents ne serait pas pris en compte actuellement ailleurs. Et n’est-ce pas plutôt le jeune qui doit faire un choix, en accord avec les conseils de ses parents et des enseignants ?

Sur l’alternance : le dispositif d’initiation aux métiers en alternance (Dima) doit être réservé exclusivement aux élèves ayant 15 ans révolus : l’UNAF regrette que des dérogations ne soient pas possibles pour des élèves qui auront 15 ans dans l’année, pour démarrer un parcours en alternance. En classe de 3ème, un élève qui n’a pas redoublé a en effet 14 ans et non 15 ans. Dans certaine conditions, lorsque le jeune est bien accompagné, que son parcours lui permet de découvrir plusieurs métiers, qu’il peut choisir de continuer finalement en voie générale ou technologique en 2de ou une voie classique de lycée professionnel, le DIMA est un dispositif qui fonctionne très bien (cf actions des Maisons familiales rurales).

Autres points de la circulaire ayant retenu l’attention de l’UNAF :

- La scolarisation avant l’âge de 3 ans, pour favoriser un meilleur accès au langage, … se déroulant dans des conditions adaptées, en priorité dans des zones urbaines rurales et de montagne avec « environnement social défavorisé » ;
- Plus de maîtres que de classe dans les secteurs les plus fragiles pour accompagner « des organisations pédagogiques innovantes » ;
- faire entrer l’école dans l’ère du numérique ;
- le développement des téléservices et des espaces numériques de travail …qui permettent plus de liens avec les parents ;
- la lutte contre le décrochage scolaire avec la nomination d’un
référent « décrochage scolaire » dans chaque établissement public connaissant un fort taux d’absentéisme, la mise en place d’un conseil école-collège.

@ : phumann@unaf.fr


Image : photo : Salle de classe et élèves

PDF - 162.8 ko


Haut de page