Assemblée plénière du CESE : Responsabilité sociétale des entreprises

01/07/2013

Logo du CESE

Le Conseil économique, social et environnemental s’est réuni en Assemblée plénière les 25 et 26 juin 2013. Étaient inscrites à l’ordre du jour, les questions suivantes :
• La RSE : une voie pour la transition économique, sociale et environnementale, rapporteur Alain Delmas au nom de la Section des Affaires européennes et internationales ;
• Débat d’actualité : intervention d’Esther Duflo, Économiste franco-américaine, co-directeur du laboratoire d’action contre la pauvreté au MIT, titulaire de la chaire « Savoirs contre la pauvreté » au Collège de France.

DECLARATION ECRITE DU GROUPE DE L’UNAF (annexée au Journal Officiel)

Le CESE rend son avis une semaine après l’installation par le Premier Ministre de la plateforme RSE. Cet avis pourra utilement alimenter les futurs travaux de cette plateforme.

Si le Groupe de l’UNAF partage dans leur ensemble les préconisations retenues par l’avis, il tient à en souligner trois d’entre elles.

L’importance de la ratification par la France du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) est une préconisation, qui prend tout son sens pour le Groupe de l’UNAF.
Elle est le point d’équilibre à rechercher entre l’économique, le social et l’environnemental. En effet, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels reconnaît chaque personne, y compris dans sa dimension familiale. Ainsi, il est précisé que « Les États parties au présent Pacte reconnaissent le droit qu’a toute personne de jouir de conditions de travail justes et favorables, qui assurent notamment, une existence décente pour eux et leur famille ». Le texte ajoute « Les Etats parties au présent Pacte reconnaissent qu’une protection et une assistance aussi larges que possible doivent être accordées à la famille, qui est l’élément naturel et fondamental de la société, en particulier pour sa formation et aussi longtemps qu’elle a la responsabilité de l’entretien et de l’éducation d’enfants à charge. »

La deuxième préconisation, qui retient tout l’intérêt du Groupe de l’UNAF, est celle qui vise à garantir un dialogue de qualité avec les parties prenantes. L’objectif à atteindre est de faire évoluer le dialogue social dans les entreprises pour ainsi s’ouvrir à de nouveaux champs touchant aux questions sociétales - droits de l’Homme, équilibre vie professionnelle/vie familiale, éthique- et environnementales.
Ce dialogue social élargi laisse ainsi une place, au-delà des seuls partenaires sociaux, aux interlocuteurs directs de l’entreprise intervenant dans sa sphère d’influence. Les consommateurs, les familles ne sont plus uniquement des cibles de communication et d’information mais des acteurs à part entière.

Enfin, la préconisation, qui vise à rendre l’information sur la RSE plus accessible est un élément essentiel pour faire avancer et mobiliser un maximum d’acteurs vers une démarche de développement durable. La mise à disposition d’informations sur la RSE adaptée au profil des acteurs de l’entreprise permettra une meilleure prise de conscience des enjeux : la RSE peut être un réel levier de progrès.

Le Groupe de l’UNAF a voté l’avis.

@ : cmenard@unaf.fr


Image : Logo du CESE
Haut de page