Le Délégué au CCAS n°172/173

Préparation de la future loi d’adaptation de la société au vieillissement - Emploi et situation sociale dans l’union européenne : la crise s’aggrave

03/07/2013

Illustration article

Éditorial par François Fondard,
Président de l’UNAF

La protection sociale à l’épreuve de la crise

Les systèmes de protection sociale, éléments-clé du modèle social européen, résisteront-ils à la dureté et à la persistance de la crise ? Dans les premiers temps, les dépenses sociales ont joué leur rôle de stabilisateur automatique. Mais, face à l’ampleur de la crise, les systèmes de protection sociale de l’Union européenne, basés pour la plupart sur la compensation et les corrections des situations, remplissent de moins en moins leur rôle, d’autant plus que — ajustements budgétaires obligent — les dépenses sociales au sein de l’UE ont diminué.

Ne faut-il pas plutôt considérer les dépenses sociales comme autant d’investissements sociaux comme le propose, dans ce numéro, l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES) ? L’idée n’est pas nouvelle ; elle reprend, en tout cas, celle exprimée par la Commission européenne lors de la présentation, en février dernier, d’un train de mesures destinées à investir dans le capital humain et la cohésion sociale. S’agit-il simplement d’optimiser l’utilisation de ressources limitées ou de promouvoir la transformation structurelle de la protection sociale ? Le débat est ouvert.

On retrouve ces préoccupations d’investissement dans le capital humain dans notre politique familiale. Le développement continu de l’accueil de la petite enfance, la scolarisation en maternelle des jeunes enfants, la mise en place progressive des dispositifs d’aides à la parentalité (médiation familiale, réseaux d’écoute, d’appui et d’aides à la parentalité, …), constituent autant d’éléments permettant de prévenir les exclusions sociales et d’accompagner les familles dans leurs fonctions parentales.

Sur ces points, les communes et les CCAS ont leur mot à dire. Investir dans le capital humain suppose des actions de proximité, la prise en compte de la personne dans sa globalité, des mesures personnalisées et évolutives. N’est-ce pas tout ce qui caractérise les interventions menées par les CCAS ?

Délégué au CCAS n°172/173
PDF - 986.5 ko

Délégué au CCAS n°172/173
Haut de page