2nd trimestre 2013

29/08/2013

Les budgets-types des familles sont relativement stables au second trimestre 2013.

Le poste Alimentation continue sa progression

Les conditions météorologiques difficiles du début d’année ont retardé la production des fruits et des légumes entrainant une envolée des prix de ces produits frais avec un pic au mois de mai. Par rapport à mai 2012, le prix des légumes frais et des fruits frais a augmenté respectivement de 5,8% et 12,6%. Pour la famille nombreuse D (un couple et 4 enfants) cela représente un coût supplémentaire sur le trimestre de 104 euros si elle veut suivre les recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS), notamment la consommation de 5 fruits et légumes par jour.

Mais les fruits et légumes frais n’ont pas été les seuls aliments à connaitre une forte augmentation. Le prix des pommes de terre progresse sous l’effet de la faiblesse de l’offre dans le nord de l’Europe. La viande de bœuf et les volailles renchérissent. Seuls les yaourts et les desserts lactés connaissent une baisse sensible de leurs prix.

Au total, le poste Alimentation progresse de 3% par rapport à l’année dernière.

A noter que le PNNS met en ligne sur son site la Fabrique à Menu des idées de menus de saison variés pour manger équilibré, en accord avec les repères nutritionnels utilisés pour construire les Budgets types. Vous pouvez retrouver l’adresse du site ainsi que toutes les dernières études sur l’Alimentation dans la documentation du poste Alimentation.

Ralentissement de la progression du poste Logement

La dépense pour le poste logement est quasiment stable pour ce second trimestre par rapport au premier. Les loyers évoluent peu et l’énergie connait concomitamment une hausse de l’électricité et une baisse du fioul domestique dans le sillage de la baisse du prix des produits pétroliers.

Nouvelle baisse du poste Information & Communication

La baisse des prix des services de télécommunications, des équipements de téléphonie et des équipements informatiques s’est poursuivie. La famille B (un couple et 2 adolescents) paient 20 euros de moins en mai 2013 que l’année précédente.
Ces baisses compensent largement la hausse de 90 centimes à partir du 4 juin 2013 de l’abonnement au réseau téléphonique. France Telecom la justifie par la hausse des coûts d’entretien des lignes téléphoniques et des services afférents au service universel de téléphonie. 17 millions de foyers seraient concernés par cette augmentation.

Des décalages dans le calendrier des vacances scolaires pour le poste Loisirs

En raison du décalage, cette année, du calendrier des vacances scolaires de printemps, les prix des hébergements de vacances s’accroissent surtout en mai (+ 2,6% par rapport à mai 2012).
Les prix des équipements audiovisuels et photographiques continuent leur baisse.

Haut de page