ANLCI : l’UNAF participe aux Assises nationales et Européennes

18/11/2013

Photo : intervention de Remy Guilleux

L’UNAF, représentée par Rémy Guilleux, Vice président, président du département "Education - Jeunesse" accompagné de Patricia Humann, Coordonnatrice du pôle "Education - Handicap - Petite enfance" a participé du 13 au 15 novembre derniers, aux Assises nationales et européennes de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) qui se déroulaient à Lyon. Il est notamment intervenu lors de la session d’ouverture des Assises aux côtés de Hervé Fernandez, Directeur de l’ANLCI et de Marianne Eshet, Déléguée générale de la Fondation SNCF. De nombreuses autres personnalités étaient invitées à s’exprimer durant ces trois jours car le collectif Grande cause illettrisme regroupe aujourd’hui 87 organismes.

Tout au long de ces trois jours, séances plénières et ateliers se sont succédé. Notons la présence de George Pau Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, venue clore la séance plénière de la seconde journée. Elle a ainsi annoncé la publication imminente d’une circulaire et d’un kit pédagogique à destination des enseignants et réaffirmé sa volonté de développer les Actions éducatives familiales. Les instances européennes représentées par SAR la princesse Laurentine des Pays-Bas (Présidente du High Level Group sur l’illettrisme auprès de la commission européenne) ont rendu compte des travaux en cours et présenté les objectifs prioritaires retenus par l’Union européenne en matière d’illettrisme. Des expériences dans les autres pays d’Europe ont pu être partagées, notamment en termes de communication.

Dans son intervention, Rémy Guilleux a rappelé que l’UNAF est particulièrement impliquée dans ces Assises de l’illettrisme pour deux raisons :

1. La famille reste le cœur de l’environnement de l’enfant et les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants. Parmi les 2,5 millions d’illettrés de 18 à 65 ans il y a forcément des parents et il est indispensable de permettre à ces parents aussi d’accompagner leurs enfants.
L’UNAF représente 7000 associations et 800 000 familles sur tout le territoire. Le partenariat avec l’Anlci et la mobilisation de la grande cause a fortement fait évoluer l’implication du mouvement familial. En 2009, la journée illettrisme à l’UNAF n’avait intéressé qu’une vingtaine d’UDAF alors que cette année, la journée a fait salle comble soit presque 100 personnes présentes. Il y a donc une prise de conscience et une envie d’agir.

2. Il faut rappeler l’importance des bénévoles dans nos associations et réaffirmer qu’ils ont toute leur place. Ils interviennent pour la prévention ou la lutte contre l’illettrisme. Ils n’ont pas toujours la maîtrise des techniques de réapprentissage du "lire - écrire - compter". Pour autant, ils ont la capacité de repérer les personnes en difficulté et surtout de les encourager et de les accompagner. En termes de prévention il est important de souligner la formidable action du dispositif "Lire et faire lire" qui revêt une vraie dimension intergénérationnelle et que l’UNAF et les UDAF mettent en œuvre au quotidien aux côtés de la Ligue de l’enseignement.

- Article dédié : journée nationale Illettrisme : plus de 80 participants.
- L’UNAF et l’ANLCI s’engagent pour lutter efficacement contre l’illettrisme


Image : Photo : intervention de Remy Guilleux
Haut de page