Colloque UNAF - UNAFOR : "La médiation familiale : reconstruire des liens familiaux"

06/01/2014

Logos UNAF et UNAFOR

Dans le cadre des Vendredis de la médiation familiale, l’UNAF et l’UNAFOR ont organisé, le 13 décembre 2013, un colloque sur : "La médiation familiale : reconstruire des liens familiaux".

Ce colloque clôture une année de travail et de réflexion menés par les médiateurs familiaux des différentes UDAF. En effet, un premier colloque fin 2012, suivi en 2013 de 4 séminaires professionnels portant sur les différents champs de la médiation familiale, ont permis aux professionnels des UDAF d’échanger autour de leurs pratiques et de consolider une culture commune au réseau UNAF-UDAF.

Cette journée a été l’occasion, aux travers des différents témoignages et expertises des personnalités extérieures et des médiateurs familiaux, de mettre en avant les points forts de la place de la médiation familiale aujourd’hui et de son évolution possible.

Lors de son intervention sur « les nouvelles configurations familiales, répercussions sur la vie parentale et rupture du lien conjugal », Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste, a évoqué la transformation dans notre société du statut de l’individu et de ses liens d’appartenance qui fondent son identité. Ces changements se répercutent sur la vie parentale et le lien conjugal, rendant nécessaire la création de liens, et qui, lors d’une séparation, devront être redéfinis, recréés.

La médiation familiale, parce qu’elle vise à construire ou à reconstruire des liens familiaux, se place ainsi au cœur des problématiques que peuvent rencontrer aujourd’hui les familles.

Ce que disent les médiateurs familiaux des UDAF : Monique Soulard-Pechberty, psychologue clinicienne et Audrey Serpero, juriste, médiatrice familiale, ont rappelé le cadre institutionnel de la médiation familiale et évoqué les axes problématiques soulevés lors des différents séminaires professionnels.

Les deux tables rondes auxquelles ont participé des médiateurs familiaux et professionnels extérieurs et l’intervention de Marie-Claire Michaud, Assistante sociale, thérapeute familiale, ont été l’occasion d’apporter des propositions sur ses axes problématiques et notamment sur l’articulation entre les médiateurs familiaux et les autres professionnels.

Le développement de la médiation familiale à d’autres champs où les liens familiaux sont fragilisés (médiation intergénérationnelle) et le recours par les autres professionnels à la médiation familiale (Juges des enfants..) ont également été abordés lors de ce colloque.

Si l’impact et les effets positifs de la médiation familiale sur la reconstruction des liens familiaux sont aujourd’hui reconnus, ce dispositif de soutien à la parentalité doit, pour Bénédicte Jacquey Vasquez, Inspectrice générale de l’IGAS, être porté par les Pouvoirs publics et bénéficier de financements importants et pérennes.

Enfin, François Edouard, vice président de l’UNAF, président du département "Droit de la Famille et Protection de l’enfance" a clôturé cette journée en présentant les positions défendues par l’UNAF sur la médiation familiale.

@ jmtrantoul@unaf.fr


Image : Logos UNAF et UNAFOR
Haut de page