L’UNAF signataire du cadre national de principes et d’actions pour prévenir l’illettrisme

27/01/2014

couverture du cadre national

George Pau-Langevin, Ministre déléguée chargée de la réussite éducative, a présenté le mardi 21 janvier 2014, le cadre national de principes et d’actions pour prévenir l’illettrisme visant à coordonner tous les acteurs et valoriser les partenariats. Le cadre mentionne : Toutes les initiatives qui contribuent à la maîtrise de la langue française et facilitent l’accès à la culture écrite, toutes celles qui donnent aux enfants le goût d’apprendre et la capacité à le faire, participent à la prévention de l’illettrisme (...).

Les "principes d’action" précisent les bénéficiaires, les accompagnateurs, les relations avec l’école et les établissements secondaires, les relations avec les familles".

Dans la perspective de renforcer le dialogue avec les familles, les actions partenariales de prévention de l’illettrisme ne peuvent être conduites qu’avec l’accord et l’adhésion des familles des enfants concernés. Ces familles seront informées, mises en confiance et régulièrement associées aux actions menées. Les démarches s’adressant aux parents s’inscrivent dans le cadre plus large de l’offre territoriale qui leur est destinée (soutien à la parentalité, ateliers sociolinguistiques…) », les relations avec les collectivités territoriales, avec les autres acteurs des politiques publiques et les fondations.

La prévention de l’illettrisme implique une démarche participative associant de nombreux acteurs : 16 partenaires, associations (dont l’UNAF) et fondations privées, ont coécrit et sont signataires de ce texte : l’Éducation Nationale, les autres ministères impliqués dans la réussite éducative, les collectivités territoriales ou autres acteurs publics concernés et les partenaires qui agissent dans le cadre d’une politique globale au service des enfants, de la petite enfance à l’adolescence.

Le Ministère de l’Éducation nationale s’est particulièrement engagé notamment en réalisant un kit concernant les actions éducatives familiales et une circulaire le 21 novembre 2013. La priorité fixée à l’issue de la grande cause illettrisme 2013 est de réduire de 2 points le taux d’illettrisme qui est actuellement de 7% de la population adulte.

+ Lire

@ : phumann@unaf.fr


Image : couverture du cadre national
Haut de page