Journée nationale surendettement et microcrédit : accompagner les personnes en difficultés budgétaires et financières

15/07/2014

Logo de l’UNAF

La journée organisée par l’UNAF le 26 juin dernier, présidée par Marie-Andrée BLANC, administratrice en charge de la consommation et qui a réuni une soixantaine de participants (dont 40 UDAF) avait pour objectif d’évoquer l’actualité du surendettement et du microcrédit, de présenter des dispositifs d’UDAF et de s’intéresser tout particulièrement à l’éducation budgétaire.

Dans ce cadre, la journée a débuté par une introduction de Marie-Andrée Blanc sur les actions de l’UNAF, tant au niveau national que dans l’animation du réseau des UDAF sur ces questions. Puis, Jean-Luc Vatin, Directeur des particuliers à la Banque de France, a évoqué l’actualité du surendettement, et notamment les évolutions qui découlent de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires (juillet 2013) et la loi relative à la consommation (février 2014).

La deuxième partie de la matinée était consacrée à un des outils de la lutte contre le surendettement : le microcrédit personnel garanti. Valérie Kerleau, représentante de la Caisse des dépôts et consignations, a axé sa présentation sur les résultats de l’étude d’impact du microcrédit personnel, réalisée en 2013. Elle a également évoqué les contours et les étapes de mise en place des plateformes microcrédit. Cette partie a été illustrée par Cindy Fisher et Christian Ott, respectivement Conseillère en économie sociale et familiale et Directeur de l’UDAF de Haute-Marne. L’UDAF a insisté sur l’importance de prendre en compte le profil des prescripteurs dans la définition des échanges et des attentes.

L’après-midi était consacrée à la thématique de l’éducation budgétaire et financière. Une étude réalisée en 2012 a mis en évidence que plus du tiers des UDAF avaient engagé une action de formation sur des questions de budget, auprès de publics variés (élèves de MFR, salariés d’administrations et d’entreprises, personnes accompagnées dans le cadre d’autres services de l’UDAF…). Cette dimension d’éducation budgétaire a fortement été évoquée lors de la réflexion sur les Points Conseil Budget, et constitue le cœur des travaux actuels du Comité consultatif du secteur financier. Par ailleurs, la réforme des rythmes scolaires offre des plages horaires périscolaires permettant d’envisager des formations au sein même des écoles.

Les échanges ont débuté par une présentation de Fabien Tocque, responsable du programme « microcrédit et inclusion bancaire » au sein de la Croix-Rouge Française, qui a commencé par "détricoter" des préjugés sur l’éducation budgétaire. Cette démonstration permet d’insister sur la nécessité de mettre en place, au-delà de l’éducation budgétaire, une éducation financière consacrée au crédit, à l’épargne… A ses yeux, ces objectifs pourraient être atteints en créant des Points Conseil Budget sur l’ensemble du territoire.

L’après-midi donnait ensuite la parole à l’UDAF de Seine-Saint-Denis et au CNAFAL. Marilyne Dubois, responsable du Pôle social de l’UDAF 93, et Hugo Cadet, juriste du secteur consommation du CNAFAL, ont présenté un outil d’éducation budgétaire qu’ils ont co-construit : les ateliers-rencontres pour prévenir le surendettement. Cette formation permet d’aborder à la fois des notions de gestion budgétaire et financière, et des éléments fondamentaux de protection du consommateur.

Enfin, Marcel Panchout et Rémi Therme, respectivement représentant à la Commission de surendettement d’Indre-et-Loire et chargé de mission au sein du pôle "Économie consommation emploi" de l’UNAF, ont brièvement présenté des pistes de réflexion à partir des Budgets-types.

Les travaux ont été clôturés par Marie-Andrée Blanc, à la fois pour remercier l’ensemble des intervenants et des participants, et pour donner rendez-vous à l’ensemble du réseau pour la poursuite des travaux.

Cette journée s’inscrivait dans l’actualité du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté (janvier 2013), dont la mise en marche est en partie positive :
- mise en place de l’Observatoire de l’inclusion bancaire à l’automne 2014 ;
- groupe de travail sur la préfiguration des Points Conseil Budget : le rapport final a été rendu en janvier 2014, mais aucune décision sur les contours définitifs n’a encore été prise ;
- groupe de travail du Comité consultatif du secteur financier sur l’éducation budgétaire et financière, dont les travaux ont débuté en novembre 2013, et dont la publication des orientations est prévue en septembre 2014. Ces travaux mettent en évidence la volonté politique d’améliorer et d’homogénéiser l’accompagnement des personnes qui rencontrent des difficultés d’ordre budgétaire.
Le Registre national des crédits aux particuliers rejoint cette liste d’avancées dans la mesure où Michel Sapin a récemment annoncé la constitution d’un groupe de travail pour envisager les marges de manœuvre dans le respect des décisions du Conseil Constitutionnel.

En rappel : L’UNAF et le réseau des UDAF sont acteurs de la lutte contre le surendettement, au travers de services d’aide à la constitution de dossiers de surendettement, de représentation au sein des Commissions, de dispositifs microcrédit, d’actions de formation budgétaire…

@ : rtherme@unaf.fr


Image : Logo de l’UNAF
Haut de page