Chiffre clef de la semaine - Animation

En 2011, 143 000 personnes sont sorties sans diplôme du système éducatif français

15/09/2014

Chiffre 143 000

Il existe trois manières d’estimer le nombre de jeunes à faible niveau d’étude : compter les "sortants sans diplôme", les "décrocheurs" ou les "sortants précoces".

- Les "Sortants Sans diplôme" sont les jeunes sortant dans l’année de formation initiale sans aucun diplôme ou avec uniquement le brevet des collèges (qui n’est pas un diplôme).

En moyenne, de 2008 à 2010, ils étaient 122 000 par an en France métropolitaine. Il faut ajouter environ 15 000 sortants (pour les départements d’outre mer) et encore 6000 de plus car l’enquête utilisée sous-estime les effectifs scolaires [1].

Soit en tout 143 000 sortants sans diplômes par an, ce qui représente environ 17 à 18% de ceux qui quittent définitivement le système éducatif.

- Parallèlement, un système interministériel d’échange d’information (SIEI) recense les élèves dits "décrocheurs" : ce sont les élèves qui quittent un cursus d’éducation secondaire sans obtenir le diplôme. On comptait 233 000 décrocheurs [2] en 2011 et 230 000 [3] en 2012.

Un décrocheur n’est pas forcément sans diplôme : Il peut par exemple avoir un CAP ou un BEP, mais décrocher avant de valider le baccalauréat auquel ils prétendait.

C’est ce qui explique environ les deux tiers de la différence entre le nombre de "sortant sans diplôme" et "décrocheurs", le reste s’expliquant par des différences de méthodes de calcul et de collecte [4].

Le décrochage concerne donc environ un quart de ceux qui quittent le système éducatif.

- Troisième méthode de calcul : les "sortants précoces". On mesure la part des jeunes de 18-24 ans qui ne possèdent pas de diplôme de l’enseignement secondaire (ni CAP, ni BEP, ni baccalauréat) et qui ne sont ni en formation ni en études.

C’est un indicateur européen qui permet les comparaisons internationales. En 2012, la part de sortants précoces est de 11,6% en France [5], soit un peu moins que la moyenne européenne (13%). La proportion est de 10% en Allemagne et de 25% en Espagne.

Voir aussi : Salle comble pour la conférence UNAF « Quelles solutions pour les décrocheurs »


Image : Chiffre 143 000

[1] http://cache.media.education.gouv.fr/file/2012/20/5/DEPP-NI-2012-15-sortants-non-diplomes-faible-niveau_227205.pdf, p. 5

[2] DEPP, ibid.

[3] http://www.senat.fr/commission/fin/pjlf2014/np/np13/np137.html

[4] DEPP, ibid.

[5] http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FR-UE14_e_D4_education.pdf, p.63

Haut de page