L’UNAF est intervenue à la conférence organisée par l’UDAF du Pas-de-Calais « Entre VIES familiale, professionnelle, personnelle, vous aidez un proche confronté au vieillissement, à la maladie, au handicap »

20/10/2014

L’UNAF représentée par Servane Martin, chargée de mission au pôle "Education - Petite enfance et Handicap", est intervenue à la conférence organisée par l’UDAF du Pas-de-Calais, et l’AG2R la Mondiale sur « l’accompagnement des aidants familiaux ». Jeanne-Marie Trantoul, chargée de mission au pôle "Droit, psychologie, sociologie de la famille" participait également à ce colloque.

L’UNAF a rappelé les différents travaux menés par le réseau (réalités familiales sur les aidants familiaux, guide UNAF/ORSE à destination des entreprises sur leurs salariés aidants, plaquette d’information sur les droits aux congés pour les aidants…), et les positions récemment défendues auprès des pouvoirs public dans le cadre du projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement.

Si l’UNAF se félicite de la reconnaissance du rôle des aidants familiaux dans les textes, d’autres actions restent encore à mener pour la santé des aidants et la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle des aidants.

Les interventions qui ont suivi, ont porté sur la notion de l’aidant et le sens à donner à l’accompagnement.

Pour Tanguy Chatel, la question de l’aidant doit s’analyser au regard de l’évolution de la famille. Dans notre société contemporaine-société individualiste et utilitariste- la famille devient un lieu qui doit être utile et dont on peut se détacher. Les facteurs du vieillissement et de la dépendance peuvent faire apparaître la famille comme un lieu de devoir. Ainsi, pour celui qui accompagne, la dépendance doit être vue comme une richesse, un dépassement de soi, et voir ainsi en l’autre une richesse.

Martyne-Isabel Forest a souhaité nous interroger sur la notion même de l’aidant. Est-on un aidant culturel ? Est-ce naturel d’aider ? Selon elle, un des facteurs essentiels à la prise en compte du rôle et de la place de l’aidant, est que ce dernier se reconnaisse en tant que tel, afin qu’il puisse revendiquer des droits.

D’autres professionnels et représentants d’associations sont intervenus, pour témoigner de leurs expériences et des actions mises en place pour accompagner les aidants.

Cette conférence s’est conclue par des mises en scénettes, montrant l’intérêt pour les aidants de recourir à la médiation familiale.

@ : smartin@unaf.fr - jmtrantoul@unaf.fr

Haut de page