L’UNAF est intervenue à l’occasion du colloque national : 50 ans de politique de l’eau, atouts et défis

03/11/2014

Bannière "50 ans de politique de l’eau"

50 ans après l’adoption de la loi sur l’eau du 16 décembre 1964, un colloque s’est tenu le 21 octobre à Paris sous la présidence et en présence de Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Cet évènement avait pour ambition de mettre en lumière les atouts et les avancées de cette politique, d’analyser les difficultés et de mieux préparer l’avenir pour répondre aux défis de demain. La parole était donnée aux acteurs qui, au niveau européen et national, mais aussi au plus près des territoires, mettent en œuvre et animent cette politique dont le mode de gouvernance originale a été souligné.

L’UNAF , représentée par Lionel Le Borgne, administrateur de l’UNAF en charge de l’Habitat et du dossier Eau, est intervenue à la première table-ronde organisée dans le cadre de ce colloque sur le thème « quels défis relevés, quel bilan, quelles difficultés rencontrées ? ».

Son intervention a porté sur le travail serein et dans un bon esprit de co-construction de la politique de l’eau que réalisent, au quotidien, les représentants des familles siégeant dans les différentes instances : Comité national de l’eau (CNE), Comités de bassin et Agences de l’eau, CESER, commission locale de l’eau (CLE), Coderst...

Les familles ont besoin de connaître les grands enjeux de l’eau, tant économiques que sociaux et environnementaux. Elles veulent être rassurées en toute transparence sur la bonne utilisation des redevances qu’elles payent (80% proviennent des usagers domestiques) afin de lutter contre les pollutions et les risques sur la santé qui pèsent sur elles et les générations futures. Les parties prenantes reconnaissent la place légitime des familles dans le débat public et la gouvernance car elles ont l’expertise des difficultés des familles et de leurs attentes en matière de sensibilisation et d’éducation, aux économies d’eau notamment.

Lionel le Borgne a aussi rendu hommage aux relations qui se sont tissées entre les élus et l’UNAF en particulier avec André Flajolet, Michel Lesage, Daniel Marcovitch, Jean Launay, …tout au long des projets législatifs portant sur la réforme de la politique de l’eau. Puis, il a rappelé que, depuis plus de 5 ans, l’UNAF défend le principe, à portée constitutionnelle, du droit à l’eau pour tous. Une expérimentation est en cours actuellement et il a invité fortement les élus à se saisir de cette opportunité de mise en œuvre pour plus qu’aucune famille ne soit dépossédée de ce droit fondamental et humain.

Rappel du programme

@ : ssitbon@unaf.fr


Image : Bannière "50 ans de politique de l’eau"
Haut de page