Salle comble pour la journée nationale UNAF consacrée à la loi ALUR

10/11/2014

Logo de la loi ALUR

L’UNAF réunissait dans ses locaux, le jeudi 6 novembre dernier, les représentants des UDAF et des URAF à l’occasion d’une grande journée nationale sur le thème : "LOI ALUR : ce qui va changer pour les familles", sujet qui intéresse, interroge et qui ne laisse personne indifférent. Ce rendez-vous qui a réuni une centaine de participants, a permis un temps d’échanges, de débat et de réflexion sur les évolutions introduites par la loi ALUR, ses impacts sur les pratiques de terrain, et les réponses apportées au regard des difficultés rencontrées par les familles pour l’accès et le maintien dans le logement.

Photo du public de la journée "logement"

Dans son introduction, Lionel le Borgne, administrateur de l’UNAF en charge de l’Habitat, a rappelé combien cette loi était attendue du fait du nombre croissant de familles touchées par la crise du logement et la précarité énergétique, en précisant que la situation du logement, les attentes et les besoins des familles étaient néanmoins différents suivant les territoires. Il a toutefois regretté que certains décrets d’application tardent à paraître et que deux des mesures phares de la loi, à savoir l’encadrement des loyers et la garantie universelle, aient été remises en question.

La loi ALUR, du 24 mars 2014, qui contient 177 articles organisés autour de quatre grands titres, ne pouvait évidemment pas être traitée dans son intégralité en une seule journée. L’UNAF a souhaité traiter plus spécifiquement des questions relatives à l’accès au logement social, au parcours de l’hébergement au logement, la lutte contre l’habitat indigne, les rapports locatifs et les copropriétés dégradées. La prévention des expulsions et les mesures relatives au Dalo (sujets inscrits au programme) n’ont malheureusement pas pu être suffisamment approfondies et, ce faute de temps. C’est pourquoi l’UNAF annonce d’ores et déjà la programmation d’une journée supplémentaire d’ici le 1er semestre 2015. Les échanges très riches ont montré combien les UDAF et les URAF sont impliquées, au travers de leurs nombreuses représentations et des services qu’elles gèrent dans le domaine du logement, pour défendre le droit à un logement décent pour chaque famille.

Parmi les intervenants extérieurs, notons la participation de :
- Hélène Sainte Marie, directrice de projet Droit au logement et à l’hébergement, Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages (DHUP) ;
- Michel Polge, directeur du pôle "Lutte contre l’habitat indigne" à la Délégation Interministérielle à l’Hébergement et au Logement (DIHAL) ;
- Nicole Maury, chargée de mission à l’ANIL ;
- Jean-Marc Samedi, spécialiste en droit immobilier, enseignant à Paris II.

Cette rencontre nationale fera l’objet d’un compte rendu plus complet, synthétisant l’ensemble des interventions, qui sera adressé aux participants, ainsi que les supports des intervenants.

Marilia Mendes, coordonnatrice du pôle "Habitat-Cadre de vie" assistait à la rencontre.

@ : mmendes@unaf.fr


Image : Logo de la loi ALUR
Haut de page