"Tourisme et développement durable en France" à l’ordre du jour de l’assemblée plénière du CESE

24/11/2014

Logo du CESE

Le "Tourisme et développement durable en France" était à l’ordre du jour de l’assemblée plénière du Conseil économique, social et environnemental qui s’est réunie le 12 novembre dernier, rapporteure Christine Dupuis au nom de la Section de l’aménagement durable des territoires.

Déclaration du groupe de l’UNAF

Les vacances en famille, en plus de constituer un droit pour l’enfant comme le prévoit l’article 31 de la Convention internationale des droits de l’enfant. Elles offrent des espaces et des temps partagés entre les parents et leurs enfants permettant de resserrer les liens intrafamiliaux, bien sûr chez les familles les plus fragilisées mais aussi dans toutes les familles à une époque où les emplois du temps des uns et des autres surchargés réduisent les temps passés en famille.

Toutefois comme le souligne avec réalisme le rapport, il existe une « fracture touristique » puisque selon les études entre un quart et un tiers des Français ne partent pas en vacances, soit 21 millions de Français (40 % des adultes et 30 % des enfants). Comment remédier à cette situation bloquée depuis plus de vingt ans, tout en favorisant le développement d’un tourisme participant au développement durable : le Groupe de l’UNAF pose pour ce faire deux préalables.

Ainsi le Groupe de l’UNAF tient à souligner l’importance et la nécessité de revitaliser le tourisme associatif et solidaire. Cette dimension est un élément essentiel de toute politique familiale. Cela passe notamment par un effort d’investissement visant à réhabiliter, rénover, promouvoir des lieux d’accueil anciens ou nouveaux qui permettent aux familles d’être accueillies dans les meilleurs conditions et au moindre coût. Vous le soulignez.

Mais cela passe aussi par la prise en compte du quotient familial pour permettre aux familles, à nombre d’enfants égal, d’accéder aux vacances, surtout en cas de faibles revenus des ménages.

Ces préalables étant acquis, le Groupe de l’UNAF partage la nécessité de généraliser et de mutualiser de très nombreuses initiatives prises par les acteurs sur le terrain. Deux exemples peuvent être relevés :
- Cap France, organisme du tourisme associatif, a initié par exemple le label Chouette Nature en 2004 afin de promouvoir une restauration respectueuse de la santé et d’encourager les économies dans la consommation d’eau.
- Les classes de mer, de neige ou classes vertes doivent être maintenues, développées, amplifiées ; il faut à cette fin par tous moyens parvenir à en réduire les coûts pour les familles afin de ne pas accroître exclusion et discrimination des enfants par l’argent.

Le Groupe de l’UNAF a voté l’avis.

@ : cmenard@unaf.fr


Image : Logo du CESE
Haut de page