En 2013, les prestations familiales contribuaient pour un quart de la réduction des inégalités de niveau de vie

24/11/2014

Chiffre : 25%

Dans son "portrait social 2014", l’INSEE note qu’en 2013, les prestations familiales assurent à elles seules le quart de la réduction d’inégalité de niveau de vie (contre seulement 20% pour les minimas sociaux, et 18% pour les allocations logement). En particulier parce que le niveau de vie des familles avec enfants à charge est plus bas que celui du reste des ménages.

Pour l’INSEE, "Les prestations familiales participent à elles seules à réduire les inégalités de niveau de vie de 25 %. Ce pouvoir redistributif est dû à la part importante que ces prestations représentent dans le revenu global des ménages relativement aux autres prestations, et non à leur ciblage. En effet, les allocations familiales sont délivrées sans conditions de ressources et ces conditions sont peu restrictives pour les autres prestations familiales. Leur efficacité redistributive est ensuite renforcée par le fait que les ménages avec enfants sont plus nombreux dans le bas de la distribution des niveaux de vie."

Source : France, Portrait social 2014, pages 218-219.


Image : Chiffre : 25%
Haut de page